Source ID:; App Source:

Wall Street finit en légère baisse

Désormais, «le marché manque d'actualité qui pourrait l'orienter... (Photo Richard Drew, AP)

Agrandir

Désormais, «le marché manque d'actualité qui pourrait l'orienter dans un sens ou l'autre», a jugé Patrick O'Hare, de Briefing.com.

Photo Richard Drew, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
New York

Wall Street a légèrement baissé lundi, à l'issue d'une séance au cours de laquelle le marché a eu du mal à dégager une tendance, faute d'actualité: le Dow Jones a cédé 0,06 % et le Nasdaq 0,31 %.

À Toronto, la vigueur des prix des matières premières a permis à la Bourse de dégager un léger gain, lundi. Le dollar canadien a clôturé lundi à 80,01 cents US, en hausse de 0,51 cent US. Le dollar américain a terminé la journée à 124,99 cents CAN, en baisse de 0,80 cent CAN.

----------------

Les marchés à la clôture:

  • TSX   14 957,21 / 14,80 (0,10 %)
  • Dow Jones   18 116,04 / -11,61 (-0,06 %)
  • S&P 500   2104,42 / -3,68 (-0,17 %)
  • NASDAQ  5010,97 / -15,44 (-0,31 %)

----------------

Le Nasdaq, à dominante technologique, a perdu 15,44 points à 5010,97 points, toujours proche de son record de clôture franchi en mars 2000 à 5048,52 points.

La Bourse, où le Dow Jones et le S&P 500 ont passé l'essentiel de la séance dans le vert, s'est orientée en baisse dans les dernières minutes d'échanges.

«Il n'y a pas grand chose à dire car il ne s'est rien passé de marquant depuis le début du week-end», a reconnu Mace Blicksilver, de Marblehead Asset Management.

Parmi toutes les informations attendues par le marché à l'ouverture, aucune ne s'est montrée très déterminante pour les indices.

Le seul indicateur notable, un petit rebond des reventes de logements en février, s'est avéré légèrement en dessous des attentes, sans être jugé particulièrement négatif, tandis qu'une rencontre à Berlin entre les dirigeants grec et allemand, Alexis Tsipras et Angela Merkel, ne s'est soldée que par un vague engagement à «dépasser les stéréotypes».

De plus, alors que les investisseurs cherchent à savoir quand la Réserve fédérale (Fed) relèvera ses taux, ils n'ont guère trouvé de réponses dans des propos tenus par Stanley Fischer, vice-président de la banque centrale, qui s'est contenté de dire que cet important soutien à l'économie serait «probablement» retiré avant la fin de l'année, comme s'y attend de toute façon le marché.

Parmi les éléments positifs pour le marché, «les cours du pétrole se sont vite orientés à la hausse» et ont clôturé à New York en hausse de près d'un dollar le baril, comme l'ont souligné les analystes de la maison de courtage Charles Schwab.

Pfizer avance

Dans les valeurs, «les biotechnologies ont traîné la patte, ce qui a plombé le Nasdaq», a précisé M. Blicksilver.

Gilead a ainsi perdu 1,98 % à 100,26 dollars après des informations de presse selon lesquelles le laboratoire a averti des professionnels de santé sur les risques cardiaques de traitements contre l'hépatite C. Biogen, qui avait bondi de près de 10 % vendredi après avoir annoncé des résultats extrêmement prometteurs d'un traitement contre la maladie d'Alzheimer, a effacé quelques gains en reculant de 2,57 % à 463,73 dollars.

Également dans la santé, le laboratoire Pfizer a, en revanche, gagné 2,34 %, à 35,05 dollars, après avoir fait part de la reprise d'essais à grande échelle (phase III) d'un traitement de la douleur, le tanezumab, de concert avec Eli Lilly (+0,32 % à 76,36 dollars).

Le gestionnaire de cliniques Tenet Healthcare Corporation a pris 4,94 %, à 52,07 dollars, après l'annonce de la création d'un mastodonte dans les soins ambulatoires avec le spécialiste de la chirurgie United Surgical Partners International (USPI), qui n'est pas coté.

Dans les autres secteurs, l'exploitant de chemins de fer Kansas City Southern, qui a abaissé sa prévision de résultats pour cette année, en partie à cause de «la dévaluation du peso mexicain face au dollar», a chuté de 7,96 % à 106,48 dollars.

Le géant de l'agrochimie Monsanto a perdu 1,95 %, à 113,49 dollars, après le classement de cinq pesticides, dont son Roundup, comme cancérogènes «probables» ou «possibles» par l'agence du cancer de l'Organisation mondiale de la santé (Iarc).

Le groupe minier Cliffs Natural Resources, qui va vendre au canadien Noront Resources pour 20 millions de dollars d'actifs dans le chromite, a bondi de 11,86 % à 4,81 dollars.

Le marché obligataire hésitait. Vers 16 h 30, le rendement des bons du Trésor à 10 ans baissait à 1,907 %, contre 1,921 % vendredi soir, et celui à 30 ans montait à 2,506 %, contre 2,499 % précédemment.

- Avec La Presse Canadienne




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer