Source ID:; App Source:

Wall Street finit quasi stable

Wall Street a terminé tout proche de l'équilibre mercredi sur fond de... (PHOTO RICHARD DREW, ARCHIVES AP)

Agrandir

PHOTO RICHARD DREW, ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
NEW YORK

Wall Street a terminé tout proche de l'équilibre mercredi sur fond de calendrier économique très léger et en l'absence de nombreux courtiers, n'empêchant pas le S&P 500 de se hisser de justesse à un nouveau sommet.

» Les marchés à la clôture

Selon les résultats définitifs à la clôture, le Dow Jones Industrial Average a grappillé 0,09% ou 15,31 points, à 17.122,01 points tandis que le Nasdaq, à dominante technologique, a lâché 0,02% ou 1,02 point, à 4.569,62 points.Après quelques hésitations à la clôture, l'indice élargi S&P 500 a quant à lui atteint in extremis un nouveau record, à 2.000,12 points, en hausse de 0,10 point.

Hormis cette performance de dernière minute, ce fut «une journée très calme et sans grand volume», a remarqué Peter Cardillo, de Rockwell Global Securities. «Il n'y pas (eu) de nouvelle économique, (ni) beaucoup d'intérêt acheteur ou de vendeurs» et «les investisseurs en profitent pour consolider leurs gains», a-t-il continué.

De nombreux opérateurs répondaient en effet aux abonnés absents cette semaine, à quelques jours du dernier long week-end de la période estivale aux Etats-Unis, de «Labor Day», les marchés financiers américains restant fermés lundi.

De plus, au lendemain du dépassement du seuil des 2.000 points en clôture pour la première fois de son histoire par l'indice élargi S&P 500, le plus suivi par les investisseurs américains, «le marché a besoin d'un peu de repos», a ajouté M. Cardillo.

En raison d'un calendrier macroéconomique particulièrement léger, une partie de l'attention du marché s'est «surtout dirigée vers le secteur des ventes au détail après les résultats meilleurs qu'attendu du (joaillier) Tiffany et de (la chaîne de magasins d'habillement) Express et le relèvement de leurs prévisions», ont souligné les experts de Charles Schwab.

Les investisseurs ont aussi gardé un oeil sur la crise ukrainienne, alors que les rebelles prorusses de l'est de l'Ukraine ont regagné mercredi des pans entiers de territoire sur les forces gouvernementales, poussant Kiev à demander une «aide pratique» de l'Otan. Ils ont aussi pris acte en zone euro d'un indicateur décevant sur la confiance des consommateurs allemands.

Le marché obligataire a progressé. Le rendement des bons du Trésor à 10 ans a reculé à 2,361% contre 2,391% mardi soir, et celui des bons à 30 ans à 3,109% contre 3,152% la veille à la clôture.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer