La Réserve fédérale américaine (Fed) a estimé mardi que la valeur boursière de certaines sociétés liées à internet était «très exagérée», tout en rejetant les craintes d'une bulle financière.

AGENCE FRANCE-PRESSE

«La mesure de la valeur (boursière) dans certains secteurs semble être très exagérée notamment pour de petites entreprises dans les réseaux sociaux et dans le secteur des biotechnologies, en dépit d'un retournement notable du prix des actions dans ces entreprises depuis le début de l'année», juge la Réserve fédérale dans son rapport de politique monétaire au Congrès américain.

Cette mise en garde intervient alors que de grands noms de la Silicone Valley ont levé de vastes sommes d'argent lors de leur introduction en Bourse en dépit de doutes sur leur modèle économique, suscitant des craintes d'une nouvelle bulle internet.

En novembre 2013, Twitter avait levé 14,4 milliards de dollars tout en admettant qu'il ne pourrait être rentable avant 2015.

Dans son rapport, la Fed rappelle toutefois que cette envolée des valeurs internet s'inscrit dans une série de records atteints par la Bourse de New York depuis le début de l'année.

De plus la valorisation du marché reste dans l'ensemble appropriée, assure le rapport de la Fed.

«La valeur du marché dans son ensemble est généralement à des niveaux proches de sa moyenne historique, suggérant que les investisseurs ne sont pas exagérément optimistes,» note le rapport.

Le rapport de la Fed faisait plonger dans le rouge les valeurs des principales sociétés internet à la mi-journée à Wall Street.

Parmi les réseaux sociaux, Twitter perdait 0,77% à 38,02 dollars, Facebook 1,66% à 66,77 dollars, LinkedIn 0,93% à 158,21 dollars.