Source ID:; App Source:

Le Dow Jones et le S&P 500 battent de nouveaux records

Après son repli de près de 1,3% la... (PHOTO BRENDAN MCDERMID, ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

Après son repli de près de 1,3% la semaine dernière, «un rebond technique du secteur technologique stimule le marché», ont noté les analystes de Wells Fargo.

PHOTO BRENDAN MCDERMID, ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse

Les indices vedettes Dow Jones et S&P 500 ont battu de nouveaux records historiques lundi à la Bourse de New York, dans un marché emmené par un rebond du secteur technologique et une forte activité dans les fusions-acquisitions.

----------------

Les marchés à la clôture : 

  • TSX +120,88 (0,83%) à 14 654,94

  • Dow Jones +112,13 (0,68%) à 16 695,47

  • S&P 500 +18,17 (0,97%) à 1 896,65

  • NASDAQ +71,99 (1,77%) à 4 143,86

---------------En territoire positif dès l'ouverture, les indices ont accéléré leur avancée dans le sillage du Nasdaq qui a effacé sur une séance la totalité des pertes subies la semaine dernière, revenant à son plus haut en clôture depuis le 24 avril.

«On ressent clairement du soulagement en voyant que les secteurs les plus chahutés ces derniers temps, en particulier les titres de sociétés à plus petite capitalisation et les actions technologiques (...) ont bien marché aujourd'hui», a noté Dan Greenhaus, de BTIG.

D'autant que dans leur rebond, «ces valeurs ont emmené tout le reste du marché avec elles à la hausse», a ajouté le stratège.

Les valeurs vedettes du Nasdaq ont affiché les plus fortes hausses, Twitter et Pandora Media s'appréciant de près de 6%, Netflix de plus de 5% et Facebook et Amazon de 4% environ.

En l'absence de nouvelles économiques de premier ordre aux États-Unis, les investisseurs ont profité d'un nouveau sursaut de l'activité dans les fusions-acquisitions, et notamment du rachat du groupe alimentaire Hillshire Brands par son compatriote Pinnacle Foods, pour se hisser à de nouveaux sommets.

La confiance dans l'amélioration de l'économie américaine a aussi payé, selon Peter Cardillo, de Rockwell Global Capital, qui anticipe de «bonnes ventes au détail» pour le mois d'avril aux États-Unis à la veille de la parution de l'indicateur mardi.

Dans ce contexte, les nouvelles tensions dans l'Est ukrainien, après la victoire dimanche du «Oui» lors de consultations populaires organisées par des séparatistes pro-russes, contestées par Kiev et l'Occident, ont été reléguées au second plan.

L'annonce par le conseil d'État chinois «d'approfondir les réformes des marchés de capitaux, ce qui pourrait se traduire par un assouplissement des limites d'investissement étranger dans les sociétés cotées et l'augmentation des plafonds de quotas sur les flux de capitaux», a également nourri l'optimisme du marché, ont estimé les analystes de Nomura.

Une telle décision est «de bon augure pour l'activité économique mondiale», a estimé Peter Cardillo.

Malgré les nouveaux records, les volumes d'échanges sont restés légers, «ce qui montre qu'une partie du marché reste sur ses gardes», a tempéré Michael James, de Wedbush Securities.

Le marché obligataire a reculé. Le rendement des bons du Trésor à 10 ans a progressé à 2,656% contre 2,623% vendredi et celui à 30 ans à 3,492% contre 3,467% à la précédente clôture.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer