Wall Street termine sur une note contrastée

Les investisseurs sont notamment encouragés par les chiffres... (Photo Richard Drew, AP)

Agrandir

Les investisseurs sont notamment encouragés par les chiffres supérieurs aux attentes de grands noms de la cote diffusant leurs résultats.

Photo Richard Drew, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
New York

Wall Street a terminé sur une note contrastée mardi à l'issue d'une séance décousue, dans le sillage de résultats d'entreprises en demi-teinte.

La Bourse de Toronto a clôturé en léger recul, enregistrant un déclin important dans le secteur des mines et des métaux.

Le dollar canadien a repoussé en partie des reculs de début de séance, mais a tout de même cédé 0,18 cent, à 91,14 cents US, un jour avant une annonce de la Banque du Canada sur les taux d'intérêt.

-----------------

Les marchés à la clôture :

  • TSX 13 951,77 / -38,52 (-0,28%)
  • Dow Jones 16 414,44 / -44,12 (-0,27%)
  • S&P 500 1 843,80 / 5,10 (0,28%)
  • NASDAQ 4 225,76 / 28,18 (0,67%)

------------------

Après un week-end prolongé, les marchés américains ayant observé lundi un jour férié consacré à Martin Luther King, Wall Street avait débuté la journée en grande forme. Mais la place new-yorkaise a perdu son élan initial, les trois indices passant dans le rouge vers la mi-séance.

Ils se sont ensuite peu à peu repris alors que la clôture approchait.

Vague de froid

Cette hésitation des investisseurs est liée à une saison des résultats pour l'instant «un peu décevante», selon Alec Young, spécialiste du marché des actions à S&P Capital IQ. «Il y a moins d'entreprises que d'habitude qui dépassent les attentes».

Pour autant, «on ne voit pas de grosses chutes car les gens ne veulent pas rater une éventuelle surprise à la hausse», a-t-il observé. «Mais il n'y a pas vraiment non plus de motivation pour faire grimper les titres».

Trois entreprises du Dow Jones considérées comme représentatives de leur secteur respectif ont ainsi terminé en baisse mardi malgré des résultats loin d'être catastrophiques.

L'opérateur de télécoms Verizon a baissé de 1,34% en dépit d'un bénéfice et d'un chiffre d'affaires trimestriels au-dessus des attentes des analystes.

Le groupe a indiqué qu'il allait racheter les activités de son compatriote Intel (-1,00% à 25,59 dollars) dans le développement de services de télévision accessibles via internet («Cloud TV»).

L'assureur Travelers a aussi dépassé les prévisions sur l'année et le quatrième trimestre malgré une modeste progression des primes d'assurance, le titre a quand même perdu 1,70%.

Quant au groupe pharmaceutique Johnson and Johnson, il a aussi fait mieux qu'anticipé avec des bénéfices en forte hausse pour le quatrième trimestre comme pour l'année 2013. Mais la société a donné des prévisions de bénéfice par action décevantes pour 2014 et son titre a perdu plus de 1%.

Pour Mace Blicksilver, il est aussi possible que la nouvelle vague de neige et de froid tombée mardi matin sur le nord-est des États-Unis ait un peu «affecté le courtage, certains rentrant chez eux et ne souhaitant pas conserver de positions trop aventureuses avant de partir».

La séance avait pourtant débuté sur une note positive avec l'annonce par le Fonds monétaire international (FMI) du relèvement de sa prévision de croissance économique mondiale en 2014, à 3,7%.

BlackBerry dopé par une commande de l'armée

Parmi les autres entreprises à avoir publié leurs résultats figurait la compagnie aérienne Delta Air Lines, qui a fait état d'un bénéfice et d'un chiffre d'affaires au quatrième trimestre dépassant les prévisions et s'est adjugé 3,25% à 32,08 dollars.

Dow Chemical a pour sa part bondi de 6,64% à 45,93 dollars après l'annonce d'une prise de participation «importante» de l'investisseur activiste Daniel Loeb et son fonds Third Point.

Alcoa, le spécialiste de l'aluminium, a bénéficié de son côté d'un relèvement de la recommandation des analystes de JPMorgan (+6,78% à 12,13 dollars).

L'annonce en fin de semaine dernière d'une importante commande par le département américain de la Défense a par ailleurs participé au net regain du fabricant de smartphones BlackBerry (+9,36% à 9,93 dollars).

Le marché obligataire a terminé en hausse. Le rendement des bons du Trésor à 10 ans a reculé à 2,825% contre 2,827% vendredi soir et celui à 30 ans à 3,739% contre 3,757% à la précédente clôture.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer