Source ID:367647; App Source:cedromItem

La sélection: les titres à dividendes toujours attrayants

PHX Energy Services est une société de services... (Photo PC)

Agrandir

PHX Energy Services est une société de services qui travaille dans le forage horizontal et directionnel pour les compagnies d'énergie.

Photo PC

Jean Gagnon
La Presse

Les titres à dividendes ont bien fait, voire très bien fait, spécialement au cours des six derniers mois. Et ils vont continuer ainsi, croit Marie-Ève Savard, gestionnaire de portefeuilles, actions, chez Investissements Standard Life.

Le 21 novembre, elle nous a présenté une sélection de quatre titres qui étaient défensifs et versaient un bon dividende. Il s'agissait de Telus (T.T), Brookfield Office Properties (T.BPO) et Vermilion Energy (T.VET) à la Bourse canadienne, et de Kraft Foods Group (KRFT) aux États-Unis.

Alors que l'indice S&P/TSX s'est amélioré de 4% depuis ce moment, les choix de Mme Savard ont gagné respectivement 16%, 18% et 3%. Aux États-Unis, KRFT s'est apprécié de 23%, battant l'indice S&P 500 de plus de 10 points de pourcentage.

L'intérêt des investisseurs pour les fonds composés de titres à dividendes ne diminue pas, tout au contraire, explique Mme Savard. Un grand nombre d'investisseurs se retrouvent avec le même besoin de générer des revenus de leurs placements. «C'est un phénomène démographique, et il constitue une tendance lourde», dit-elle.

Ajoutez à ça des taux d'intérêt très bas et vous avez tous les ingrédients pour soutenir la demande des titres à dividendes.

Mais comme les valorisations boursières se sont fortement appréciées, la qualité de la sélection devient de plus en plus importante, souligne la gestionnaire. «On doit rechercher les entreprises qui non seulement versent un bon dividende, mais encore ont la capacité de l'augmenter», dit-elle.

Tout en recommandant de conserver les titres choisis en novembre, elle nous offre une nouvelle sélection de quatre titres, dont deux sociétés de petites capitalisations provenant du secteur de l'énergie.

Cominar (T.CUF.UN)

Cours: 23,80$

Haut et bas (52 semaines): 25,46$ - 21,74$

Bénéfice par action: 3,14$

Dividende: 6,1%

Cette société immobilière québécoise génère 74% de ses profits opérationnels à Montréal et à Québec. Son portefeuille est bien diversifié, soit 52% dans des immeubles à bureaux, 22% dans des complexes industriels et 25% dans les surfaces pour détaillants. Cominar est bien placée pour réaliser des gains opérationnels grâce à ses acquisitions récentes, explique Marie-Ève Savard. «En 2012, elle a fait l'acquisition de Canmarc REIT, qui n'opérait pas à son plein potentiel, ainsi que des actifs de GE Capital Real Estate», dit-elle. La société a exprimé son désir d'accroître son portefeuille par d'autres acquisitions et d'augmenter son dividende. Elle a également amélioré sa flexibilité financière, estime Mme Savard.

Brookfield Infrastructure LP (T.BIP.UN)

Cours: 39,03$

Haut et bas (52 semaines): 40,87$ - 30,33$

Bénéfice par action: 0,57$

Dividende: 4,5%

La société a des investissements dans le secteur des infrastructures à l'échelle mondiale. «Elle est habilitée à livrer de la valeur à ses actionnaires grâce à un portefeuille d'actifs diversifié et à un profil de croissance supérieur», dit Marie-Ève Savard. Ce profil de croissance est soutenu par le fait que l'entreprise est bien positionnée pour faire des acquisitions dans le monde, selon elle. Elle verse déjà un dividende élevé qui est appelé à augmenter plus vite que celui de ses pairs, croit la gestionnaire.

PHX Energy Services (T.PHX)

Cours: 10,30$

Haut et bas (52 semaines): 10,44$ - 7,74$

Bénéfice par action: 0,61$

Dividende: 7%

Société de services, elle travaille dans le forage horizontal et directionnel pour les compagnies d'énergie. L'activité de forage en Amérique du Nord devrait augmenter en deuxième moitié d'année, estime Marie-Ève Savard. De plus, ses flux monétaires devraient s'améliorer du fait que l'on approche de la fin des grands investissements en capitaux pour bâtir de nouvelles unités d'opérations, selon elle. Le bilan est solide et comporte peu de dettes. «Et comme le dividende ne représente que 36% des flux monétaires, celui-ci n'est pas à risque», ajoute Mme Savard.

Canadian Energy Services (T.CEU)

Cours: 13,14$

Haut et bas (52 semaines): 13,48$ - 8,53$

Bénéfice par action: 0,71$ (estimation 2013)

Dividende: 5,17%

Autre société de service dans le domaine de l'énergie, CEU est dans le design et l'installation de systèmes de liquides de forage pour les compagnies gazières et pétrolières. «L'acquisition récente de JACAM Ltd., un fabricant et distributeur de produits chimiques pour l'industrie de l'énergie, lui procure une nouvelle voie de croissance attrayante qui est complémentaire à ses opérations actuelles et qui favorisera sa croissance aux États-Unis», explique Marie-Ève Savard. À court terme, le niveau d'endettement demeure élevé, mais il devrait diminuer rapidement grâce à des flux monétaires élevés.




la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer