La Commission des valeurs mobilières de l'Ontario se penchera les 21 et 22 juillet sur la fusion projetée des Bourses de Toronto et de Londres.

LA PRESSE CANADIENNE

Ces consultations auront lieu une semaine après celles de l'Autorité des marchés financiers du Québec, qui a prévu une audience les 14 et 15 juillet.

Les groupes intéressés à participer au processus de la CVMO doivent faire une soumission écrite avant le 29 juin.

Le gouvernement fédéral doit lui aussi se pencher sur la transaction, afin de déterminer si elle présente un avantage net pour le pays, en vertu de la Loi sur Investissement Canada.

La fusion entre le groupe LSE et le TMX créerait une entreprise d'une capitalisation d'environ 6 milliards et donnerait naissance au huitième plus gros marché boursier du monde.

Un autre groupe, Maple Group Acquisition Corp, tente aussi de mettre le main sur le TMX, pour quelque 3,7 milliards.

Le consortium comprend entre autres quatre des grandes banques canadiennes, le Mouvement des caisses Desjardins et la Caisse de dépôt et placement du Québec.

Des représentants des deux groupes d'acheteurs ont prévu faire des déclarations publiques, mercredi.

Le pdg du TMX, Thoms Kloet, et celui du LSE, Xavier Rolet, s'adresseront à la Chambre de commerce de Montréal, tandis que le porte-parle de Maple et vice-président de la Banque Nationale, Luc Bertrand, s'adressera à des gens d'affaires albertains à Calgary.