La Bourse de New York a fini au point mort lundi, surmontant les pertes causées en début de journée par le resserrement de la politique monétaire de la Chine: le Dow Jones a perdu 0,16% mais le Nasdaq a gagné 0,06%.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Selon les chiffres définitifs de clôture, le Dow Jones Industrial Average a cédé 18,46 points à 11 555,03 points, tandis que le Nasdaq, à dominante technologique, a engrangé 1,67 point à 2667,27 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 a pris 0,06% (0,77 point) à 1257,54 points.

Fermée vendredi, veille de Noël, Wall Street avait vu jeudi son indice phare finir au plus haut depuis août 2008. Il a entamé la semaine dans le rouge, mais il a comblé l'essentiel de ses pertes au fil de la journée, tandis que le Nasdaq et S&P 500 se hissaient en territoire positif.

«Le fait que les Chinois montent leur taux d'intérêt, c'est un signe de la santé de leur économie», a commenté Gregori Volokhine, de Meeschaert Capital Markets. «Ils ont peur d'une croissance trop forte, donc la première réaction du marché n'est jamais bonne. Mais la deuxième réaction, c'est qu'on aimerait bien avoir la même chose aux États-Unis».

«Les risques pour le marché ne viennent pas vraiment de là», a-t-il ajouté.

La banque centrale de Chine a augmenté samedi ses taux d'intérêt pour la deuxième fois en trois mois. Pékin cherche à lutter contre l'inflation et contre la spéculation dans l'immobilier.

Le volume d'échanges est resté extrêmement faible, non seulement en raison des fêtes, mais aussi parce que le Nord-Est des États-Unis a subi dimanche et lundi matin une spectaculaire tempête de neige.

Le marché obligataire est monté. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans a reculé à 3,351% contre 3,393% jeudi soir, et celui du bon à 30 ans à 4,422% contre 4,475%.