(Toronto) Une baisse de la production mondiale d’automobiles et une hausse des coûts a forcé Magna International à réviser ses perspectives à la baisse pour l’exercice en cours, vendredi, alors qu’elle affichait un bénéfice du premier trimestre de 364 millions US.

Publié le 29 avril
La Presse Canadienne

Le spécialiste des pièces automobiles établi à Aurora, en Ontario, a réalisé un profit par action de 1,22 $ US pour le trimestre clos le 31 mars, en baisse par rapport à celui de 615 millions US, ou 2,03 $ US par action, à la même période l’an dernier.

Les ventes ont totalisé 9,64 milliards US, alors qu’elles avaient été de 10,18 milliards US pour les trois premiers mois de 2021.

En excluant les éléments non récurrents, Magna a réalisé un profit ajusté de 1,28 $ US par action, en baisse par rapport à celui de 1,86 $ US par action de la même période un an plus tôt.

Dans ses perspectives pour l’exercice en cours, Magna a dit s’attendre désormais à des ventes totales d’entre 37,3 milliards US et 38,9 milliards US, alors qu’il misait précédemment sur un chiffre d’affaires d’entre 38,8 milliards US et 40,4 milliards US.

La société prévoit en outre que son bénéfice net attribuable aux actionnaires s’établira entre 1,3 milliard US et 1,5 milliard US, en baisse par rapport à la prévision précédente d’entre 1,7 milliard US et 1,9 milliard US.