(Toronto) La filiale américaine de la Banque TD a réglé une action en justice intentée contre un agrégateur de données qu’elle accusait d’avoir utilisé son logo pour inciter ses utilisateurs à transmettre des données personnelles qui pouvaient ensuite être monétisées.

Publié le 2 déc. 2021
La Presse Canadienne

Dans une ordonnance déposée devant un tribunal du New Jersey, la juge Renee Marie Bumb a indiqué que l’affaire opposant la TD à Plaid avait été abandonnée et que les deux parties avaient été condamnées à couvrir leurs propres frais.

Les documents déposés avant l’ordonnance montrent que la banque a demandé que l’affaire soit abandonnée parce qu’elle a été réglée « à l’amiable ».

L’affaire a commencé en octobre, lorsque la TD a déposé une plainte accusant Plaid d’avoir créé une interface utilisateur pour les applications de services financiers qui enfreint les marques de commerce, les logos et la couleur verte associée à la banque.

La banque faisait valoir que l’interface de Plaid « trompait » les consommateurs en leur faisant croire qu’ils saisissent des informations personnelles dans la plateforme de la Banque TD.

Plaid a nié avoir tenté d’amener les utilisateurs à transmettre des informations personnelles et a dit avoir été prise au dépourvu lorsque la banque a intenté son action en justice, puisqu’elle travaillait à résoudre le problème avec la TD depuis un certain temps.