(Montréal) Pages jaunes a affiché vendredi des revenus en baisse de près de 12 % à son plus récent trimestre, ce que la société a attribué au recul de ses médias numériques et médias imprimés.

La Presse Canadienne

L’entreprise montréalaise spécialisée dans les médias numériques et les solutions marketing a enregistré des revenus de 70,9 millions de dollars au cours de son trimestre clos le 30 septembre, en baisse par rapport à ceux de 80,3 millions de la même période l’an dernier.

Son chiffre d’affaires restait malgré tout légèrement supérieur aux attentes des analystes.

Le bénéfice net de Pages jaunes a grimpé à 13,7 millions au troisième trimestre, alors qu’il avait été de 9,0 millions un an plus tôt, une augmentation qui s’explique notamment par une diminution des amortissements, des frais de restructuration et autres charges, et des charges financières.

Le bénéfice par action s’est chiffré à 51 cents, en hausse par rapport à celui de 34 cents de la même période l’an dernier.

Les analystes s’attendaient à ce que Pages jaunes réalise un bénéfice par action de 53 cents à partir de revenus de 68 millions, selon les prévisions recueillies par la firme de données financières Refinitiv.

Le chef de la direction, David Eckert, a indiqué dans un communiqué que son entreprise était « très heureuse » des résultats, qui témoignent de « progrès continus vers l’atteinte de la stabilité des produits ».