Une cour à bois dans les quartiers centraux à Montréal, ce n’est pas commun. Ce le sera encore moins depuis la fin des activités du BMR du quartier Rosemont le 30 octobre dernier, après 67 ans de loyaux services.

Publié le 12 nov. 2021
André Dubuc
André Dubuc La Presse

« Je lance un gros merci à notre clientèle pour sa formidable fidélité », dit au bout du fil Gilles Bélanger, ancien gérant de la quincaillerie du 2345, rue Saint-Zotique Est. Le centre était affilié à l’enseigne BMR depuis près de 50 ans.

La fermeture de l’institution a été soulignée dans l’infolettre de l’Association québécoise de la quincaillerie et des matériaux de construction (AQMAT) du 8 novembre.

Le commerce a dû gérer le voisinage d’une piste cyclable depuis une bonne dizaine d’années. Les cyclistes se plaignaient souvent de l’empiètement de leur voie réservée par les véhicules des entrepreneurs en construction, clients de l’endroit.

La fermeture découle toutefois d’une discorde entre actionnaires. « Ce n’était pas dans nos plans de vendre dans ces circonstances », mentionne au passage M. Bélanger.

« Dans Rosemont, poursuit-il, il y avait la quincaillerie Laurentides qui avait une cour à bois comme nous, mais elle a fermé il y a trois ou quatre ans. Nous étions seuls dans notre créneau qui est le rough de la rénovation. Il n’y a aucune décoration, aucun produit saisonnier, aucun outillage. Nous avions l’habitude de dire aux clients : une fois que tu as monté des murs et que tu as mis ton gypse, tu ne viens plus icitte. Pour le reste, tu vas ailleurs. »

La propriété se compose du magasin, d’une maison de type shoebox et d’un 4plex. L'acheteur Devauban Des Écores, de Simon Gareau et Franco Nori, a aussi acquis l’entrepôt au 6716, rue Des Écores, derrière le IGA. Ils voudraient y construire des logements aux deux endroits, selon M. Pelletier.