(Montréal) Rien n’est réglé à la raffinerie de Montréal exploitée par Lantic.

La Presse Canadienne

En effet, la compagnie Rogers Sugar annonce lundi que les employés de la principale unité de négociation de sa raffinerie de Montréal ont voté contre l’entente conclue la semaine dernière par Lantic, sa filiale en propriété exclusive, et les dirigeants syndicaux.

Les parties ont convenu de se rencontrer au cours des prochains jours pour reprendre les discussions.

La raffinerie de Sucre Lantic emploie environ 200 travailleurs syndiqués. La négociation pour le renouvellement des conventions collectives entre Lantic et ses syndicats de Montréal a commencé l’hiver dernier en prévision de l’expiration, à la fin du mois de mai, des quatre conventions collectives en vigueur depuis 2016.

Les 200 syndiqués avaient voté le 25 septembre dernier à 98 % pour un mandat de grève générale illimitée. Le Syndicat des travailleuses et des travailleurs de Sucre Lantic-CSN dénonçait alors que depuis plusieurs années, le recours à la sous-traitance s’était accentué de façon notable à l’usine de Montréal.

Sucre Lantic est l’un des plus gros raffineurs de sucre au Canada. L’entreprise possède trois usines situées à Vancouver, à Taber en Alberta et à Montréal.