(Calgary) Les entrepreneurs énergétiques canadiens font face à une pénurie de travailleurs de forage, une situation qui pourrait ralentir la reprise du secteur pétrolier.

La Presse Canadienne

Les sociétés pétrolières et gazières augmentent leur production pour répondre à la demande énergétique mondiale à mesure que les restrictions liées à la COVID-19 se relâchent. Les prix du pétrole ont atteint des sommets en sept ans, et le baril de West Texas Intermediate s’échange cette semaine à plus de 80 $ US.

Selon la Canadian Association of Energy Contractors (CAOEC), un total de 175 installations de forage étaient actives au Canada la semaine dernière, comparativement à seulement 75 au cours de la même période l’an dernier. Le regroupement d’entrepreneurs en énergie indique que l’emploi dans ce secteur a augmenté de 130 % d’une année à l’autre.

Mais l’association souligne que les pénuries de main-d’œuvre sont un problème. Certaines entreprises qui ne trouvent pas de travailleurs ont du mal à répondre à la demande des clients pour les plateformes, a-t-elle précisé.

Les entreprises ont du mal à attirer de nouveau des travailleurs dans le secteur pétrolier et gazier après un ralentissement économique de six ans. Des travailleurs de forage ont quitté l’Ouest canadien, tandis que d’autres se sont reconvertis dans d’autres industries.

La CAOEC note que les salaires des travailleurs des plateformes ont déjà augmenté d’environ 10 % par rapport à l’année dernière en raison de la demande du marché.