Après six ans à la haute direction d’Hydro-Québec, son numéro deux David Murray retourne chez Bombardier rejoindre Éric Martel, qui l’avait emmené avec lui à la haute direction de la société d’État.

Hélène Baril
Hélène Baril La Presse

Bombardier lui a offert « un mandat taillé sur mesure pour lui », selon les informations obtenues par La Presse. Une partie des responsabilités de David Murray a été confiée à Jean Matte, directeur principal du Centre de recherche d’Hydro-Québec, le temps de lui trouver un remplaçant.

David Murray va donc rejoindre le PDG de Bombardier, Éric Martel, qui a suivi le même chemin. Nommé grand patron d’Hydro-Québec en 2015, Éric Martel avait démissionné pour retourner chez Bombardier, cinq ans plus tard.

Éric Martel avait entraîné avec lui chez Hydro-Québec des dizaines de ses collègues de Bombardier, dont trois qu’il a nommés à la haute direction, soit David Murray, Marc Boucher et Éric Filion. Marc Boucher, qui était président de la division TransÉnergie, a quitté l’entreprise plus tôt cette année.

En plus de ces trois dirigeants, plusieurs employés de Bombardier avaient suivi Éric Martel chez Hydro-Québec, si bien que le Syndicat professionnel des ingénieurs d’Hydro-Québec avait dénoncé la « bombardisation » de la société d’État. Ces embauches coïncidaient avec une période difficile pour Bombardier, qui avait entrepris une restructuration de ses activités et réduit son effectif.

David Murray est arrivé à Hydro-Québec en 2015 comme vice-président Technologies de l’information et des communications. Il a été promu au poste de président de la division Distribution en 2016 et il est devenu ensuite président de la division Production.

En février 2021, avec l’abolition de ces divisions fonctionnelles par la nouvelle PDG Sophie Brochu, M. Murray avait été nommé chef de l’innovation et vice-président exécutif Production, santé, sécurité et environnement. À ce titre, il avait la responsabilité de toutes les technologies d’avenir de la société d’État, soit la domotique (Hilo), la motorisation électrique (TM4), les activités de recharge du Circuit électrique et les centrales solaires. Il était aussi responsable de la gestion du parc de production d’Hydro-Québec et des exportations sur le marché de gros.

Chez Bombardier Aéronautique, David Murray avait participé à la mise sur pied de l’unité Bombardier Avions d’affaires et occupé les fonctions de vice-président et de directeur général responsable des programmes Learjet. Il sera donc en terrain connu, puisque Bombardier s’est spécialisée dans les avions d’affaires après avoir abandonné toutes ses autres activités.

19 904

Nombre d’employés d’Hydro-Québec au 31 décembre 2020. De ce nombre, 28,5 % sont des femmes.