(Vancouver) Telus a affiché vendredi un profit et des revenus en hausse d’au moins 10 % pour son plus récent trimestre, au lendemain de l’annonce de son acquisition de nouvelles licences du spectre sans fil pour 1,95 milliard.

La Presse Canadienne

Le groupe de télécommunications de Vancouver, propriétaire d’un des trois réseaux sans fil nationaux, a engrangé un profit net attribuable aux actionnaires de 335 millions pour son deuxième trimestre, en hausse de 15,5 % par rapport à celui de 290 millions de la même période un an plus tôt.

Le profit par action de Telus s’est établi à 25 cents pour le trimestre clos le 30 juin, comparativement à celui de 23 cents du deuxième trimestre de 2020.

En excluant certains éléments, le profit ajusté s’est chiffré à 348 millions, ou 26 cents par action, comparativement à celui de 316 millions, ou 25 cents par action, de la même période un an plus tôt.

Les revenus ont grimpé de 10,3 % à 4,1 milliards, alors qu’ils avaient été de 3,7 milliards l’an dernier. Cette croissance était alimentée par une hausse nette du nombre de clients des services sans fil et des services fixes.

Les analystes s’attendaient à ce que Telus réalise un profit ajusté de 26 cents par action à partir d’un chiffre d’affaires de 4,08 milliards, selon les prévisions recueillies par la firme de données financières Refinitiv.

« L’excellence continue de Telus en matière d’exécution, malgré la pandémie mondiale actuelle, se caractérise par le maintien d’une croissance rentable de la clientèle — la meilleure du secteur —, qui génère d’excellents résultats financiers dans l’ensemble de l’entreprise, comme en témoigne la croissance des produits d’exploitation consolidés et du bénéfice avant impôts, intérêts et amortissement de 10 % », a affirmé dans un communiqué le chef de la direction de Telus, Darren Entwistle.