(Calgary) Suncor Énergie a renoué avec la rentabilité à son plus récent trimestre, affichant un profit de 868 millions de dollars grâce à une augmentation de sa production de pétrole un an après le déclin sans précédent attribuable à la pandémie de COVID-19 et son effet sur la demande.

La Presse Canadienne

Le producteur de sables bitumineux et raffineur de Calgary a fait état mercredi, en soirée, d'un bénéfice de 58 cents par action pour son deuxième trimestre, comparativement à une perte de 40 cents par action, soit 614 millions , pour la même période l'an dernier.

En excluant certains éléments non récurrents, le bénéfice d'exploitation s'est établi à 722 millions, soit 48 cents par action. Ce résultat était inférieur de 1 cent par action à celui attendu par les analystes, selon les prévisions recueillies par la firme de données financières Refinitiv.

En comparaison, Suncor avait réalisé une perte d'exploitation de 1,35 milliard $, ou 88 cents par action, pour son deuxième trimestre de 2020.

La production totale de Suncor en amont pour le trimestre clos le 30 juin a augmenté pour atteindre l'équivalent de 699 700 barils de pétrole par jour, comparativement à une production équivalant à 655 600 barils de pétrole par jour un an plus tôt. Cette augmentation a été partiellement contrebalancée par l'incidence des travaux de révision planifiés à Syncrude.

La production nette de pétrole brut synthétique a augmenté à 437 200 barils par jour, par rapport à 436 600 barils par jour un an plus tôt, ce que Suncor a attribué à une hausse de trois points de pourcentage du taux d'utilisation des installations de valorisation, à 96 %.

« Au cours du premier semestre de 2021, nous avons obtenu une excellente production de l'usine de base du secteur (des) sables pétrolifères aux fins des installations minières et de valorisation en plus d'atteindre une production inégalée deux trimestres consécutifs aux installations "in situ", ce qui nous a permis d'afficher le meilleur début d'exercice en ce qui a trait aux activités du secteur (des) sables pétrolifères dans l'histoire de la société », a affirmé dans un communiqué le chef de la direction de Suncor, Mark Little.

« Au cours du trimestre, nous avons achevé les activités de maintenance majeures à Syncrude et dans l'ensemble de nos raffineries. Après le trimestre, nous avons accéléré la cadence de production de nos actifs et nous sommes bien positionnés pour connaître un remarquable second semestre de 2021. »

Selon Suncor, la demande pour le carburant au plus récent trimestre était inférieure d'environ 13 % à celle de la même période en 2019, soit avant la pandémie. La levée de plusieurs restrictions en juillet a cependant ramené cet écart à 6 %.