(New York) Le groupe industriel américain Honeywell a relevé vendredi ses prévisions annuelles après des résultats trimestriels dépassant les attentes grâce notamment à la reprise des secteurs aéronautique et pétrolier.

Agence France-Presse

« Notre solide performance au deuxième trimestre a eu lieu dans un environnement mondial qui se reprend, mais reste compliqué », a souligné le PDG de l’entreprise, Darius Adamczyk, dans un communiqué.

« Nous sommes particulièrement heureux de constater un redressement sur plusieurs de nos marchés clés parmi les plus durement touchés par la pandémie, le marché de la maintenance-réparation dans l’aéronautique et celui d’UOP (qui fournit des technologies pour l’industrie des hydrocarbures, NDLR) renouant avec la croissance au cours du trimestre », a-t-il ajouté.

Les ventes totales se sont affichées à 8,81 milliards de dollars d’avril à juin, en hausse de 18 % par rapport à l’an dernier à la même époque et au-dessus des anticipations des analystes de 8,63 milliards de dollars.

Le bénéfice a de son côté bondi de 32 % pour atteindre 1,43 milliard de dollars.

Rapporté par action et hors éléments exceptionnels, référence à Wall Street, il s’est affiché à 2,02 dollars, dépassant ainsi les 1,94 dollar attendus.

Le groupe s’attend désormais à un chiffre d’affaires compris entre 34,6 et 35,2 milliards de dollars (contre 34 à 34,8 milliards auparavant) et à un bénéfice par action de 7,95 à 8,10 dollars (contre 7,75 à 8,00 dollars auparavant).

« Nos résultats ont été alimentés à la fois par la hausse du chiffre d’affaires et par celle de notre marge dans les quatre divisions de l’entreprise », a souligné M. Adamczyk.

Les ventes ont progressé de 9 % dans le secteur aéronautique, qui se reprend après avoir été fortement affecté par le plongeon du trafic aérien en raison de la pandémie.

Les recettes issues de la division consacrée au bâtiment ont augmenté de 20 %, tandis que celle issue des matériaux et technologies de performance sont reparties à la hausse (+15 %).

L’activité des équipements de protection a progressé de 35 %.