Dès l’automne, le complexe de soins de santé ELNA Médical ouvrira ses portes dans le centre commercial Rockland, situé au pied de l’autoroute Métropolitaine, dans la ville de Mont-Royal. Un autre signe de la transformation des centres commerciaux.

Lila Dussault
Lila Dussault La Presse

« Ça va être une polyclinique, avec une quarantaine de médecins et de spécialistes, avec des infirmières et des thérapeutes, le tout dans un centre médical de 24 000 pieds carrés ​​[2230 mètres carrés, NDLR], décrit le président d’ELNA Médical, Laurent Amram. L’idée, c’est de construire un genre de one-stop-shop et d’offrir un accès rapide à des soins de haute qualité couverts par la RAMQ », précise-t-il.

IMAGE FOURNIE PAR ELNA MÉDICAL

ELNA Médical ouvrira un nouveau complexe de soins de santé à la fine pointe de la technologie au Centre Rockland à Montréal l'automne prochain.

Le complexe médical comptera un groupe de médecine familiale (GMF), un service de rendez-vous d’urgence et plusieurs spécialités médicales, comme la neurologie, la cardiologie et la pédiatrie.

Des soins privés sont aussi prévus, comme un service de laboratoire, une clinique d’esthétique et une autre de physiothérapie. Dans un espace adjacent, une superficie de 2000 pieds carrés (186 mètres carrés), sera réservée à une clinique où pratiqueront des médecins du secteur privé, sous l’enseigne d’une entreprise « reconnue au Québec », indique Laurent Amram.

Cette façon d’allier public et privé pourrait permettre au « public de nourrir le privé​​ », prévient Régis Blais, vice-doyen aux études de l’École de santé publique de l’Université de Montréal. « Un médecin au public pourrait dire : “Je ne peux pas vous voir tout de suite, ça irait dans trois mois, mais mon collègue à côté peut vous voir la semaine prochaine” », cite le professeur en exemple. « Au fur et à mesure que les médecins se désengagent du public, les gens se retrouvent à payer », rappelle-t-il.

La RAMQ, contactée par La Presse à propos de la présence d’une clinique privée au sein d’un complexe de soins publics, n’a pas répondu à cette demande d’information.

Une entreprise québécoise à l’échelle nationale

ELNA Médical est une entreprise montréalaise active depuis 2016. Elle regroupe 56 cliniques de soins de santé au pays, ce qui en fait le plus vaste réseau de cliniques médicales du Canada. « Notre objectif, dans les trois prochaines années, c’est de dépasser les 300 cliniques médicales », explique Laurent Amram avec enthousiasme.

IMAGE FOURNIE PAR ELNA MÉDICAL

Le projet de complexe de soins médicaux d’ELNA Médical au Centre Rockland est évalué à près de 4 millions de dollars.

En février 2021, ELNA Médical a acquis les cliniques privées PrivaMED et a lancé en parallèle le réseau ELNA+, qui n’est pas associé à la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ). Ce n’est cependant pas ELNA+ qui s’installe au Centre Rockland.

La construction du complexe médical débutera en septembre 2021. Les services à la population doivent être offerts d’ici décembre 2021. Le projet est évalué à près de 4 millions de dollars, selon Laurent Amram.

En plus des utilisateurs du centre commercial, la clinique doit desservir les résidants de la ville de Mont-Royal et des arrondissements de Parc-Extension, de Saint-Michel et de Villeray, à Montréal.

Transformer les centres commerciaux

La première clinique d’ELNA Médical est aussi située dans un centre commercial, celui du Carré Décarie, et l’expérience est un succès, note Laurent Amram.

La pandémie a accéléré la baisse de fréquentation dans les centres commerciaux intérieurs partout au pays, selon un rapport de la société Deloitte publié en 2020. En effet, les dix plus grands centres commerciaux au Canada avaient déjà enregistré une baisse de 22 % entre 2018 et 2019, et les mesures de confinement ont amplifié cette baisse à 42 % entre février 2019 et février 2020, selon cette étude.

Conséquence : les centres commerciaux sont appelés à se réinventer, notamment en « devenant une nouvelle destination », indique le rapport. « Cette nouvelle clinique s’inscrit dans la démarche de diversification des centres commerciaux entamée par Cominar, propriétaire du Centre Rockland, qui souhaite transformer ces lieux en destination du quotidien », peut-on lire dans un communiqué publié par l’entreprise lundi. Déjà en 2019, le Centre Rockland a commencé à diversifier son offre avec l’ouverture d’un supermarché IGA, marquant le retour d’une épicerie au centre commercial après 20 ans d’absence.