(Valcourt) BRP s’apprête à reprendre la production de véhicules côte à côte à la suite d’un incendie qui s’est déclaré en fin de semaine dans la cour de stockage de son usine Juárez 2, à Juárez, au Mexique.

La Presse Canadienne

Le constructeur québécois de produits récréatifs a précisé qu’un incendie survenu samedi avait détruit certaines unités représentant environ six jours de production.

Tous les employés sur le site ont été évacués et aucune blessure ou aucun dommage à l’installation n’ont été signalés.

BRP a dit s’attendre à recevoir l’autorisation des autorités pour la reprise des activités en milieu de semaine.

Le chef de la direction, José Boisjoli, a affirmé s’attendre à ce que l’incident n’ait aucun impact significatif sur les activités d’exploitation de l’entreprise. Il devrait cependant ralentir certaines livraisons de véhicules côte à côte.

L’analyste Cameron Doerksen, de la Financière Banque Nationale, a indiqué que la perte de plus de 1000 véhicules serait couverte par une assurance.

Malgré tout, il a noté que le retard de la production représentait un nouveau défi pour BRP et l’industrie des sports motorisés dans son ensemble, déjà touchée depuis plusieurs mois par une pénurie de semi-conducteurs.

« L’usine de Juárez 2 devrait redémarrer la production d’ici le milieu de la semaine, mais la perte d’unités de production et la courte interruption à l’usine exacerberont les conditions de production déjà difficiles (plus de 10 jours de perte de production à Juárez 2 en raison de cet incident) », a-t-il écrit dans un rapport.

Il a ajouté que les détaillants étaient déjà touchés par des stocks exceptionnellement bas, inférieurs à un quart des niveaux d’avant la pandémie.

BRP construit une nouvelle usine à Juárez, qui sera en exploitation plus tard cette année pour augmenter la production et commencer à atténuer la faiblesse des stocks.

« Bien que l’incendie soit un revers évident pour BRP, nous ne pensons pas qu’il modifie les données fondamentales de l’entreprise, qui restent solides, soutenues par une demande toujours forte pour les produits de sports motorisés, la faiblesse des stocks des concessionnaires qui stimuleront la demande de réapprovisionnement tout au long de l’exercice 2023, et notre prévision voulant que BRP continuera de gagner des parts de marché grâce à l’introduction de nouveaux produits. »

M. Doerksen a ajouté que l’incendie pourrait avoir un impact sur les prévisions de l’entreprise pour son exercice complet, mais la large fourchette de BRP pour son bénéfice normalisé, compris entre 7,75 $ et 8,50 $ par action, tenait déjà compte d’une certaine incertitude concernant les problèmes liés à la production.