La société mère des Brault & Martineau fermera son magasin syndiqué du boulevard Le Corbusier, à Laval, en décembre prochain.

Publié le 3 juill. 2021
André Dubuc
André Dubuc La Presse

Le détaillant de meubles vient d’envoyer un avis de licenciement collectif au ministère du Travail. Celui-ci vise 40 employés.

La société cotée à la Bourse BMTC (GBT, à Toronto, qui a terminé la journée à 15,14 $, en hausse de 0,29 $, soit 2 %) a signé une lettre d’engagement afin de conclure une entente de partenariat pour faire construire sur sa propriété lavalloise plusieurs tours résidentielles locatives. Le projet immobilier est censé prendre forme à compter de janvier 2022.

Le terrain est situé à proximité de la station de métro Montmorency et est voisin de la Place Bell, domicile du Rocket, club-école du Canadien dans la Ligue américaine de hockey.

La direction est d’avis que son réseau de magasins peut couvrir cette région et que la fermeture ne devrait pas [toucher] de façon importante les ventes de la société.

BMTC, dans le communiqué annonçant ses derniers résultats financiers

On trouve un magasin de son enseigne bon marché EconoMax, au 1675, boulevard Le Corbusier, à Laval. Les deux magasins Brault & Martineau les plus près sont ceux du 1175, Curé-Labelle, dans le quartier Sainte-Rose, à Laval, et du 6700, rue Jean-Talon Est, à Saint-Léonard.

Les vendeurs de meubles du Brault & Martineau à Laval sont syndiqués depuis 2016 au sein des Travailleurs et travailleuses unis de l’alimentation et du commerce, section locale 501 (TUAC 501). Leur convention arrive à échéance le 3 août 2022. Le personnel de bureau du magasin lavallois est également syndiqué. L’échéance de son contrat de travail est le 31 décembre prochain.

PHOTO CATHERINE LEFEBVRE, COLLABORATION SPÉCIALE

Le projet immobilier de tours résidentielles locatives, sur le terrain du Brault & Martineau à Laval, est censé prendre forme à compter de janvier 2022.

En 2016, trois magasins étaient syndiqués : ceux de Laval, de Repentigny et de Saint-Léonard. À la lecture de la notice annuelle de BMTC d’avril 2021, il semblait ne rester que le magasin lavallois avec un syndicat en place.

Ce n’est pas le premier magasin syndiqué de Brault & Martineau à fermer ses portes. La direction a annoncé la cessation des activités de celui de Repentigny en 2017.

BMTC possède 32 magasins : 9 Brault & Martineau, dont celui sur Le Corbusier, 9 Ameublements Tanguay, 3 centres de liquidation et 11 EconoMax. Elle emploie 1388 employés. Ses revenus annuels ont atteint 650 millions au cours de l’année financière s’étant terminée le 31 janvier 2021. Ses profits frôlent les 55 millions. Ses principaux concurrents sont Brick et Meubles Léon.

Il a été impossible vendredi de parler à un responsable, tant chez BMTC que chez les TUAC.

Avec William Leclerc, La Presse