(Montréal) Les créanciers des Thés DavidsTea, y compris d’anciens employés, se partageront 18 millions après que le tribunal des faillites des États-Unis pour le district du Delaware a reconnu une décision de la Cour supérieure du Québec approuvant son plan d’arrangement.

La Presse Canadienne

Le marchand de thé montréalais fournira à PricewaterhouseCoopers, le contrôleur nommé par le tribunal, les fonds qui seront distribués aux créanciers au Canada et aux États-Unis.

Le plan d’arrangement a été approuvé le 11 juin par les créanciers de DavidsTea et de sa filiale américaine, et prévoit la distribution des fonds à la mi-juillet en tant que règlement complet et définitif de toutes les réclamations contre la société.

DavidsTea était confronté à des réclamations totalisant plus de 118,2 millions de plus de 1500 créanciers, dont 60 % en provenance du Canada. Ces réclamations comprenaient celles d’employés canadiens, dont la valeur atteignait 3,9 millions, selon un rapport de PricewaterhouseCoopers.

Le détaillant a demandé la protection en juillet 2020 en vertu de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies au Canada (LACC) et du chapitre 15 du code des faillites des États-Unis.

Dans le cadre de sa restructuration, la chaîne a fermé l’été dernier tous ses magasins, sauf 18 établissements canadiens dans des centres commerciaux. DavidsTea fournit également ses produits à plus de 2500 épiceries et pharmacies.