(La Havane) L’entreprise Habanos S.A., une des principales sociétés exportatrices de Cuba, a réussi à maintenir ses ventes de cigares malgré la pandémie de COVID-19, accusant une baisse limitée de 4 % en 2020 par rapport à l’année précédente.

Agence France-Presse

En 2020, « la capacité d’adaptation, la résistance et la pro-activité de tous à fait la différence », s’est félicité le vice-président de l’entreprise, Leopoldo Cintra, pendant le festival Habanos World Days, rencontre virtuelle de spécialistes du secteur qui a remplacé le traditionnel Festival del Habano (Festival du havane) en raison de la pandémie de coronavirus.  

Copropriété avec Imperial Tobacco

Habanos S. A. est une coentreprise regroupant l’État cubain et le groupe international Altadis, propriété de la britannique Imperial Tobacco Group et dont le siège est en Espagne.  

En 2020, ses ventes ont atteint 507 millions de dollars américains.  

Avec des lois anti-tabac de plus en plus strictes et de forts contrôles fiscaux, les ventes mondiales de cigares ont leurs niches dans les espaces hors taxe des aéroports, aujourd’hui désertés en raison de la chute mondiale du tourisme.

Au cours de l’année, la Chine a détrôné l’Espagne, jusque-là premier marché mondial pour les cigares cubains. Suivent derrière ces deux pays, la France, l’Allemagne et la Suisse.

L’Europe (60 %) reste le principal marché, devant l’Asie-Pacifique (16,2 %), l’Amérique (13,6 %) — mais sans les États-Unis — et enfin l’Afrique et le Moyen-orient (10,4 %).  

L’entreprise n’a pas accès au marché des États-Unis, le plus grand marché mondial pour le cigare, en raison de l’embargo américain imposé par Washington à l’île socialiste depuis 1962.  

Le tabac, le nickel, le sucre, les produits de la mer, les médicaments et les services médicaux — notamment à travers l’envoi de médecins cubains à l’étranger — sont les principaux produits d’exportation cubains.  

L’économie cubaine a chuté de 11 % en 2020, un plus bas depuis près de 30 ans en raison de l’absence de touristes et du renforcement de l’embargo américain sous le mandat de l’ex-président américain Donald Trump (2017-2021).