(New York) Boeing a annoncé mardi avoir relevé l’âge limite de la retraite, de 65 ans à 70 ans, pour permettre à son directeur général Dave Calhoun, âgé de 64 ans, de rester en poste plus longtemps.  

Agence France-Presse

Le groupe, qui tiendra plus tard dans la journée l’assemblée générale de ses actionnaires, a aussi indiqué dans un communiqué que son directeur financier depuis 2011, Greg Smith allait quitter l’entreprise en juillet.

Membre du conseil d’administration de l’avionneur depuis 2009, M. Calhoun a pris ses fonctions de directeur général en janvier 2020, quelques semaines après le limogeage de son prédécesseur, Dennis Muilenburg. Il était reproché à ce dernier une gestion calamiteuse de la crise du 737 MAX après deux accidents rapprochés ayant fait 346 morts au total.  

M. Calhoun avait alors hérité d’une situation compliquée, entre des relations tendues avec les compagnies aériennes et un lien distendu avec les autorités de l’aviation à travers le monde.

« Sous la direction solide de Dave, Boeing a traversé avec efficacité l’une des périodes les plus difficiles et les plus complexes de sa longue histoire », a commenté le président du conseil d’administration, Larry Kellner, dans le communiqué.  

« Son dévouement à renouveler l’engagement de l’entreprise en matière de sécurité, de qualité et de transparence, a été essentiel pour renforcer la confiance des régulateurs et des clients » après l’immobilisation au sol du 737 MAX pendant plus de vingt mois, a-t-il ajouté.  

L’avion-vedette de Boeing a finalement été autorisé par les autorités américaines à retourner dans le ciel en novembre 2020, un feu vert suivi par l’approbation de la plupart des grandes agences de supervision de l’aviation.

« Compte tenu des progrès substantiels réalisés par Boeing sous la direction de Dave, ainsi que de la continuité nécessaire pour prospérer dans notre industrie à cycle long, le conseil a déterminé qu’il était dans l’intérêt de l’entreprise et de ses parties prenantes d’apporter au conseil et à Dave la flexibilité de continuer dans son rôle au-delà de l’âge normal de la retraite de l’entreprise », a-t-il ajouté.

Même si le groupe a relevé l’âge limite de la prise de retraite de son directeur général à 70 ans, cela ne signifie pas que son contrat s’étendra jusque là, a précisé Boeing.  

M. Smith a pour sa part estimé que « l’entreprise étant bien positionnée » pour l’avenir, le moment était venu pour lui « de commencer un nouveau chapitre en dehors de Boeing ».

Il avait tenu temporairement le rôle de directeur général, entre les mandats de Mrs Muilenburg et Calhoun.