(New York) La Trump Organization, société de l’ex-président américain Donald Trump, a recruté un nouvel avocat, renforçant son équipe tandis qu’avance l’enquête du procureur de Manhattan sur des soupçons de fraude fiscale ou bancaire, a confirmé vendredi un des avocats de l’entreprise.

Agence France-Presse

La Trump Organization, dont le siège est dans la Trump Tower à Manhattan, a recruté Ronald Fischetti, a indiqué l’avocat Alan Futerfas. M. Fischetti « apporte une expérience extraordinaire, une connaissance approfondie et une sagesse inestimable », a-t-il ajouté, confirmant des informations du Wall Street Journal.

M. Fischetti, 84 ans, a notamment travaillé pendant plusieurs années avec l’avocat Mark Pomerantz, aujourd’hui à la tête de l’équipe d’enquêteurs chargée du dossier Trump auprès du procureur de Manhattan.

Personne ne sait si cette enquête, menée à huis clos devant un grand jury, débouchera sur une inculpation contre l’ex-président américain, ce qui constituerait une première dans l’histoire des États-Unis.  

Mais après avoir obtenu fin février huit ans de déclarations de revenus et autres documents financiers de Donald Trump – après 18 mois d’une bataille remontée jusqu’à la Cour suprême des États-Unis – le procureur semble mettre les bouchées doubles.

Selon plusieurs médias américains, ses équipes essaient actuellement d’obtenir la collaboration du directeur financier de la Trump Organization, Allen Weisselberg, 73 ans.

Pour convaincre ce fidèle parmi les fidèles de l’ancien magnat de l’immobilier new-yorkais de collaborer avec eux, les enquêteurs se penchent sur les transactions de son fils, Barry Weisselberg, lui aussi employé de la Trump Organization : son ex-femme a été photographiée jeudi par le Washington Post transportant des cartons de documents financiers destinés aux enquêteurs, qui en avaient exigé la remise.

Le procureur Vance, un élu démocrate qui doit quitter son poste fin décembre, enquêtait initialement sur des paiements effectués, avant la présidentielle de 2016, à deux maîtresses présumées de Trump. Mais son enquête s’est depuis élargie à des allégations de fraude fiscale, fraude aux assurances, ou fraude bancaire.

Si Donald Trump était inculpé pour fraude fiscale ou bancaire à New York, il risquerait, en cas de condamnation, une peine de prison. Mais les juristes s’attendent à ce qu’il se batte bec et ongles, et estiment que la bataille judiciaire pourrait durer des années.

L’ex-président républicain, désormais résident de Floride, a effectué début mars une visite très discrète à New York. Sa fille ainée Ivanka s’est elle aussi installée en Floride, et son fils ainé Donald Jr. y a également acheté fin mars une propriété, selon le Palm Beach Post.