(Laval) Les 270 travailleurs de Veolia nettoyage industriel entameront une grève de 24 h, lundi matin, pour contester les offres patronales remises cette semaine à un conciliateur.

La Presse Canadienne

Les travailleurs, représentés par la Section locale 1791 du syndicat des Teamsters, avaient voté à 98 % pour un mandat de grève.

Ils jugent les offres patronales « insultantes » et « incomplètes ».

L’employeur voudrait changer la semaine de travail pour désavantager les travailleurs, selon le président de la Section locale 1791, Chris Ashford, qui parle de reculs « inacceptables »

Le syndicat prévient qu’il s’agit d’un « avertissement » à l’employeur, affirmant qu’une grève générale illimitée pourrait être déclenchée « à tout moment au cours des prochaines semaines ».

Le président canadien des Teamsters, François Laporte, soutient dans un communiqué que l’employeur « aurait intérêt » à retourner « négocier sérieusement ».

Veolia, une multinationale française, est spécialisée notamment dans le pompage, le nettoyage de réservoirs et la décontamination chimique.