Une page d’histoire s’est tournée lundi. L’agence immobilière Avison Young a conclu une entente pour racheter la société montréalaise Devencore, laquelle a été au cœur des transactions commerciales au centre-ville depuis un demi-siècle.

André Dubuc André Dubuc
La Presse

La nouvelle équipe d’Avison Young à Montréal comptera 100 employés : 70 des anciens de Devencore et 30 en provenance d’Avison Young, « créant ainsi l’une des plus grandes sociétés immobilières commerciales de la région », indique le communiqué annonçant la transaction. Patron de Devencore, Jean Laurin deviendra PDG d’Avison Young au Québec.

Dans le milieu de l’immobilier commercial de Montréal, la vente de Devencore était dans l’air plusieurs mois avant la pandémie.

Questionné à ce sujet, le président de Devencore a réfuté l’information. Il a plutôt souligné que les discussions avec Avison Young avaient débuté il y a six mois tout au plus. « Tous mes concurrents [Colliers, CBRE, JLL] sont des sociétés cotées en Bourse. On va avoir besoin de faire des investissements majeurs en technologie. L’industrie s’en va vers l’intelligence artificielle. C’est un aspect qui a joué dans la décision de vendre », a confié M. Laurin à La Presse.

Fondée en 1972 par Phil O’Brien, la société Devencore s’effacera donc pour laisser toute la place à Avison Young.

« Une journée mouvementée », a reconnu M. Laurin, qui met fin à un chapitre couvrant pratiquement 50 ans de sa vie. Il est entré chez Devencore environ six mois après sa fondation. M. Laurin en est l’actionnaire principal depuis 25 ans.

Devencore a connu ses heures de gloire à la fin des années 1980 et au début des années 1990. Du temps de l’administration de l’ancien maire Jean Doré de l’équipe du Rassemblement des citoyens de Montréal (RCM), la firme faisait régulièrement les manchettes pour les projets audacieux dont elle faisait la promotion.

On doit en partie à Devencore la réalisation du Centre de commerce mondial et de l’hôtel Inter-continental dans ce qui s’appelle aujourd’hui le Quartier international. D’autres projets auxquels elle a collaboré n’ont jamais vu le jour. En 1994, Devencore avait travaillé à trouver un terrain pour accueillir le stade des Expos au centre-ville, de même que sur l’ambitieux projet Exponova visant à transformer La Ronde en un parc thématique à la Disney.

Par la suite, l’agence s’est surtout fait connaître comme des conseillers immobiliers au service des locataires de bureaux. « On a vu qu’il y avait une occasion de se spécialiser davantage et d’investir dans des approches pour mieux accompagner les utilisateurs d’espaces. Nous voulions devenir le McKinsey de l’immobilier », a-t-il rappelé lundi.

Dans les derniers mois, Devencore a été l’agence derrière la signature du bail du spécialiste des séjours ponctuels Sonder au 425, rue Viger, à Montréal. Un dossier mené par Patrick Laurin, le fils de Jean Laurin. En 2019, la société a vendu le 600, rue De La Gauchetière Ouest abritant le siège social de la Banque Nationale à la société Kevric.

Bien qu’il se désole de voir une société locale être achetée par un acquéreur de l’extérieur, le président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, Michel Leblanc, se console à l’idée que l’expertise restera en place. « Pour l’acquéreur, l’intérêt de la transaction réside dans la qualité des ressources chez Devencore. Mon impression est que l’acquéreur va vouloir garder ces talents à son emploi, donc de garder un noyau très puissant à Montréal. »

L’acquisition est soutenue par la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ), un investisseur important d’Avison Young. Les firmes prévoient consolider leurs espaces de bureaux plus tard cet été.

« Il a toujours été une priorité stratégique pour Avison Young d’être un chef de file du marché de Montréal et du Québec, et comme la métropole compte une forte concentration de sièges sociaux d’entreprises québécoises, le marché est un élément clé de notre offre de services pour notre clientèle nationale et internationale », déclare dans un communiqué Mark Rose, président du conseil et chef de la direction d’Avison Young.