Signe de l’importance de plus en plus grande de la métropole pour l’entreprise, la plateforme de commerce infonuagique AppDirect vient de créer un poste de direction à Montréal : chef de la direction, technologies de l’information.

Richard Dufour Richard Dufour
La Presse

Le poste est confié à Pierre-Luc Bisaillon, 46 ans, qui a occupé une fonction semblable au Cirque du Soleil au cours des trois dernières années.

« J’entends appuyer la croissance de l’organisation en ce qui concerne les applications d’affaires, les données et la cybersécurité », dit-il en entrevue avec La Presse.

Celui qui pilotera la stratégie informatique mondiale d’AppDirect explique que son poste est notamment créé pour assurer l’automatisation des processus internes et « aider les employés à avoir les bonnes données pour prendre les bonnes décisions ».

Pierre-Luc Bisaillon est un ancien étudiant de l’Université McGill tout comme le co-PDG et cofondateur d’AppDirect, Daniel Saks. AppDirect a été fondée il y a une dizaine d’années par le Montréalais Nicolas Desmarais et Daniel Saks, un Ontarien venu étudier à Montréal.

PHOTO FOURNIE

Pierre-Luc Bisaillon

Si AppDirect a des employés un peu partout dans le monde, c’est Montréal qui profite le plus de la croissance de l’entreprise. Si bien qu’il n’est pas impossible que le siège social, actuellement à San Francisco, déménage un jour dans la métropole.

Daniel Saks avait confié à La Presse en décembre qu’AppDirect aspirait à lancer le plus important premier appel public à l’épargne de l’histoire au Canada dans le secteur technologique. « On pourrait le faire aujourd’hui, mais on veut s’assurer qu’on le fait au bon moment », disait-il.

L’actionnariat d’AppDirect est majoritairement québécois avec la Caisse de dépôt et placement, Inovia et Nicolas Desmarais, petit-fils de feu Paul Desmarais. Des investisseurs américains comme la banque JP Morgan et la firme d’investissement Mithril sont aussi bien installés au capital-actions.

Tout comme Shopify et Lightspeed, AppDirect est une plateforme de commerce. La différence est qu’au lieu de vendre des biens physiques comme des vêtements, des planches à roulettes ou de la nourriture, les marchands clients d’AppDirect (des entreprises de télécoms, par exemple) vendent des services technologiques.

Un autre élément distinctif d’AppDirect se situe sur le plan des revenus récurrents aux marges intéressantes. Il est difficile d’obtenir des chiffres précis puisque AppDirect demeure une entreprise privée, mais il est possible d’affirmer que le chiffre d’affaires se compte en centaines de millions.

AppDirect continue par ailleurs d’embaucher. Il y a toujours une cinquantaine de postes disponibles à Montréal. « C’est un feu roulant. On engage et d’autres postes s’ouvrent », dit Pierre-Luc Bisaillon. L’effectif total d’AppDirect s’élève à quelque 800 employés, dont plus de 200 sont à Montréal.