(Saskatoon) Cameco a surpassé les attentes pour son quatrième trimestre, même si la minière d’uranium a affiché un bénéfice attribuable aux actionnaires ordinaires en baisse de 39 % à 80 millions, en raison de l’impact de la pandémie de COVID-19.

La Presse Canadienne

La société établie à Saskatoon a indiqué que son profit par action avait atteint 20 cents pour le trimestre clos le 31 décembre, ce qui se comparait à un profit de 128 millions, ou 32 cents par action, pour la même période un an plus tôt.

Les revenus ont totalisé 550 millions, un chiffre d’affaires en baisse de 37 % par rapport à celui de 874 millions de la même période de l’exercice précédent.

Sur une base ajustée, Cameco a enregistré un profit de 48 millions, ou 12 cents par action, par rapport à un bénéfice de 94 millions ou 24 cents par action, un an plus tôt.

Les analystes s’attendaient en moyenne à des revenus de 427,5 millions et à une perte ajustée de 4 cents par action, selon les prévisions recueillies par la firme de données financières Refinitiv.

« Alors que nous entamons 2021, nous restons positifs quant aux perspectives fondamentales à long terme pour le marché de l’uranium », a affirmé le président et chef de la direction de Cameco, Tim Gitzel.

Cependant, la production à l’installation de Cigar Lake a été temporairement suspendue pour une deuxième fois en décembre, et conséquemment, Cameco a indiqué que son plan de production pour 2021 restait incertain.

Pour l’ensemble de l’exercice, Cameco a perdu 53 millions à partir de 1,8 milliard de revenus, ce qui se comparait à un profit de 74 millions soutenu par un chiffre d’affaires de 1,86 milliard lors de l’exercice précédent.

L’action de Cameco avançait mercredi après-midi de 1,32 $, soit 6,9 %, à la Bourse de Toronto, où elle se négociait à 20,56 $.

Entreprise dans cette dépêche : (TSX : CCO)