L’entreprise montréalaise TFI International a annoncé lundi l’acquisition de UPS Freight, une division de United Parcel Service (UPS), spécialisée dans le transport de lots brisés et de lots complets. Le montant de la transaction s’élève à 800 millions US.

Publié le 26 janv. 2021
Isabelle Dubé
Isabelle Dubé La Presse

« Ça nous ouvre un potentiel énorme aux États-Unis, se réjouit au téléphone le PDG de TFI International, Alain Bédard. C’est un peu comme si Air Canada achetait United Airlines qui est son partenaire, illustre-t-il. Ça change toute la donne, cette acquisition-là. »

Bien implantée au Canada, la société de transport et de logistique québécoise poursuivra son expansion aux États-Unis et au Mexique.

Lundi soir, à la clôture des marchés, l’action était passée de 65,09 $ à 86,08 $ à la Bourse de Toronto, en hausse de 32,25 %.

« Une transaction de cet ordre prend toujours beaucoup de temps. Ici, on avait affaire à un géant, un monstre dans notre domaine, raconte Alain Bédard. Premièrement, ce n’est pas facile d’engager une discussion avec ces gens-là et, deuxièmement, ce n’est pas facile de les convaincre qu’ils sont mieux de se séparer de leur actif. »

Alain Bédard qualifie cette transaction de gagnant-gagnant. Il explique que les revenus de UPS Freight, qui s’élèvent à 3 milliards US, sont bien peu sur les revenus totaux de 80 milliards de UPS. Ensuite, il est d’avis que de se défaire de UPS Freight est une sage décision en raison de la forte compétition d’Amazon. « Garder le focus sur ce que UPS fait de mieux sera bénéfique pour eux », dit-il, pendant que son entreprise continuera de donner le même service aux clients de UPS Freight au moins pour les cinq prochaines années.

Environ 90 % des activités acquises seront exploitées de manière indépendante au sein du secteur du transport de lots brisés de TFI International sous son nouveau nom, TForce Freight, tandis que les actifs de transport de lots complets acquis rejoindront le secteur du transport de lots complets de TFI.

Selon l’analyste Mona Nazir, de Valeurs mobilières Banque Laurentienne, la transaction devrait augmenter le chiffre d’affaires de TFI International de plus de 65 %. « La transaction fournit la capacité nécessaire pour propulser TFI du statut d’acteur dominant au Canada à un acteur de premier plan en Amérique du Nord », dit-elle. Mona Nazir souligne que UPS a une base de clients large et diversifiée et des relations de longue date avec des clients de premier ordre, notamment Best Buy, Hyundai, Home Depot, Target, Grainger et Pet Smart.

Le PDG Alain Bédard a toutefois précisé, lors de l’entretien avec La Presse, que la profitabilité de UPS Freight était réduite. Or, il a un plan d’action.

« On a une recette éprouvée, on sait ce qu’on a à faire et on va y aller étape par étape », dit-il.

TFI International prévoit donc investir dans son parc de transport de lots brisés au cours des 12 premiers mois afin d’avoir des camions plus écologiques, de réduire les coûts de maintenance, d’améliorer l’efficacité et la sécurité, et de renforcer le service à la clientèle et la satisfaction des conducteurs.

La transaction devrait être conclue au deuxième trimestre 2021, sous réserve des conditions habituelles de clôture et des autorisations réglementaires. Elle a été approuvée à l’unanimité par les conseils d’administration de TFI et de UPS.