La société SAP Canada concentre ses quelque 1000 employés de Montréal au 5, Place Ville Marie et en profite au passage pour réduire son empreinte immobilière de 60 %.

André Dubuc André Dubuc
La Presse

Montréal sera parmi les premiers lieux de travail post-COVID-19 de SAP dans le monde, souligne Cindy Fagen, directrice générale de SAP Labs Canada.

« On a été obligés de repenser nos attentes pour nos besoins de bureaux, dit-elle dans un entretien. Nos employés se disent prêts à retourner au bureau, mais pas cinq jours par semaine. Avant, nous étions à 80 % de travail individuel et 20 % de travail en collaboration. Les proportions vont s’inverser à l’avenir », prévoit-elle. Les nouveaux bureaux seront répartis entre les équipes de travail. Dans ces différents secteurs, l’accent sera mis sur la flexibilité, comprend-on.

Multinationale allemande comptant 100 000 employés, SAP propose des solutions logicielles pour entreprises. Son siège social canadien est à Toronto. La société a six bureaux au pays, dont trois ont le statut de laboratoire de recherche et développement, y compris celui de Montréal.

L’équipe montréalaise déménagera en septembre prochain aux 16e et 17e étages du 5, Place Ville Marie. L’aménagement des bureaux d’une superficie de 66 000 pieds carrés a été confié à Sid Lee. Les esquisses ne sont pas encore disponibles.

SAP Canada profitera du déménagement pour prendre un peu d’expansion. Elle accueillera une équipe de 30 personnes (comprises dans les 1000 employés) qui aura pour mandat « de développer le Cloud du secteur des biens de consommation de SAP, qui met au point des solutions technologiques pour environ 25 industries mondiales », précise la société.

Avant de signer à Place Ville Marie (PVM), SAP occupait des bureaux de 165 000 pieds carrés dans la Cité Multimédia et sur le boulevard De Maisonneuve. La diminution des besoins a permis de choisir un immeuble plus prestigieux.

Nous avons choisi PVM car c’est au cœur du centre-ville et son accessibilité par train et par métro est un facteur important.

Cindy Fagen, directrice générale de SAP Labs Canada

Elle poursuit : « L’avenir du bureau, c’est quoi ? C’est faciliter la vie à nos employés, et PVM veut faire exactement ça. Il y a une panoplie d’options de services. »

Dentons à Place Ville Marie pour 15 ans

Pour leur part, les avocats Dentons ont renouvelé leur bail de 50 000 pieds carrés aux 38e et 39e étages de la tour cruciforme pour 15 ans. Le cabinet de 220 personnes a ses bureaux à PVM depuis le milieu des années 1980. Contrairement à SAP, Dentons conservera la même superficie. Les locaux seront modernisés en 2022 pour tenir compte de l’évolution des milieux de travail à la réalité de l’après-pandémie.

« Nous sommes assez convaincus que le télétravail va continuer. Nous n’avons pas encore finalisé nos plans », dit Claude Morency, associé directeur du bureau de Montréal.

Notre configuration actuelle des bureaux est un peu démodée en ce sens que nous avons des bureaux de différentes tailles qui relèvent d’une autre époque. Certainement qu’on va migrer vers un environnement où les tailles de bureaux seront identiques. Ça va entraîner une utilisation différente de l’espace.

Claude Morency, associé directeur du bureau de Montréal de Dentons

Le propriétaire-gestionnaire de Place Ville Marie, Ivanhoé Cambridge, filiale de la Caisse de dépôt et placement, a réussi à faire remonter le taux d’occupation de son actif à 96 % en dépit de la pandémie. De plus, il a obtenu ou est sur le point d’obtenir la cote santé-sécurité WELL, une certification qui est gage de bien-être pour les occupants de bureaux.