(Montréal) La grève s’est poursuivie chez Swissport aux aéroports Montréal-Trudeau et Mirabel, vendredi, alors que les parties patronale et syndicale attendaient des nouvelles du médiateur fédéral affecté au dossier.

La Presse canadienne

Une centaine de syndiqués, membres de l’Association internationale des machinistes et des travailleurs de l’aérospatiale (AIMTA), affiliée à la FTQ, ont déclenché une grève le 31 décembre.

Ils sont ravitailleurs d’avions, mécaniciens, répartiteurs et travailleurs d’entretien d’installations de stockage de carburant.

Le salaire est le principal point en litige, ainsi que les assurances collectives.

Mercredi, les représentants patronaux et syndicaux ont rencontré ensemble le médiateur fédéral pour échanger sur les propositions présentées par le syndicat lundi. Le médiateur avait demandé aux parties de continuer à travailler sur leurs positions.

Vendredi, les deux parties ont indiqué attendre maintenant des nouvelles du médiateur pour la suite des choses.

Par ailleurs, l’entreprise fait paraître des offres d’emploi sur les sites spécialisés, dont l’une à 17 $ l’heure pour un agent de ravitaillement. Le syndicat affirme que le salaire d’embauche est pourtant de 16 $ l’heure.