Martin Imbleau n’aura fait que passer chez Hydro-Québec. Il deviendra président-directeur général de l’Administration portuaire de Montréal.

Hélène Baril Hélène Baril
La Presse

L’ancien dirigeant d’Énergir avait été nommé vice-président, Stratégies d’entreprise et développement des affaires chez Hydro-Québec par sa nouvelle PDG, Sophie Brochu, qui travaillait avec lui depuis 20 ans. Chez Hydro, il avait hérité de la lourde responsabilité du développement des exportations.

Martin Imbleau succèdera à Sylvie Vachon, qui a annoncé son départ à la retraite, en janvier 2021. « C’est un privilège pour moi de prendre les rênes de l’APM après avoir travaillé pendant plus de vingt années dans le secteur public, a-t-il fait savoir par voie de communiqué. Le Port de Montréal est la porte d’entrée commerciale de l’est du Canada, un moteur économique puissant et un modèle de développement durable. C’est avec beaucoup de fierté que je m’engage aujourd’hui à garder le cap sur l’excellence et la performance qui font la réputation du Port de Montréal à l’échelle internationale ».

Sylvie Vachon restera au sein de l’organisation « au cours des prochains mois afin d’assurer une saine transition », a fait savoir le Port de Montréal.

La PDG d’Hydro-Québec a choisi un autre vétéran d’Énergir, Pierre Despars, pour lui succéder. Pierre Despars a été chez des Finances de Gaz Metro, devenu Énergir, de 2003 à 2017. Il était président du conseil d’administration de Standard Solar, une entreprise qui développe des parcs solaires aux États-Unis.

Martin Imbleau arrive aux commandes du Port de Montréal au moment où l’organisation est prête à réaliser son projet majeur d’expansion à Contrecœur.