(Stockholm) Le géant du streaming musical, le suédois Spotify, a annoncé jeudi avoir passé le cap des 300 millions d’utilisateurs actifs au troisième trimestre, dont 45 % d’abonnés payants, en dépit d’une perte nette enregistrée pour la période.

Agence France-Presse

Le nombre d’utilisateurs actifs a atteint 320 millions (+29 % sur un an) fin septembre. Principale source de revenus, les abonnés payants sont eux désormais 144 millions (+27 %).  

Le groupe répond ainsi à son objectif annoncé en juillet qui était de 312 à 317 millions d’utilisateurs (de 140 à 144 millions payants).

Spotify, dont le siège est à Stockholm, mais qui est coté à la Bourse de New York, espère atteindre entre 340 et 345 millions d’utilisateurs (dont 150-154 millions payants) d’ici la fin de l’année.

Après un passage dans le vert au troisième trimestre 2019, Spotify a toutefois subi une perte de 101 millions d’euros sur la période juillet-septembre 2020, en grande partie due à des dépenses de fonctionnement plus élevées.

Le groupe a réalisé au cours du trimestre un chiffre d’affaires de près de 2 milliards d’euros, en hausse de 14 % sur un an, selon son rapport financier. Quant au résultat d’exploitation, là où Spotify attendait une perte comprise entre 70 et 150 millions, celle-ci a seulement été 40 millions d’euros sur la période juillet-septembre.

Au cours du trimestre, « les heures de consommation globale ont dépassé les niveaux pré-COVID19 », note le groupe, et toutes les régions sont revenues dans le vert.

Rare « licorne » européenne, l’entreprise mise actuellement beaucoup sur le podcast, où elle multiplie les investissements en centaines de millions de dollars.