(Montréal) Rio Tinto a décidé de fermer son usine de lingots située à Beauharnois pour une période indéterminée à compter de vendredi en raison de la faiblesse de la demande pour ce type de produit, ce qui affectera environ 30 cadres et salariés.

La Presse Canadienne

La décision a été annoncée lundi. Dans un communiqué, Unifor, le syndicat qui représente les employés du site, a expliqué que la fermeture sera d’une durée minimale d’un an.

La baisse de la demande — de l’ordre de 60 % selon Unifor — pour les petits lingots de fonderie utilisés notamment dans le secteur automobile avait fait chuter la production hebdomadaire de l’usine, qui oscillait entre 400 et 500 tonnes. Auparavant, elle produisait 1150 tonnes.

Dans une déclaration envoyée par courriel, Rio Tinto a également attribué sa décision à la forte concurrence sur le marché. Cette décision n’aura pas d’incidence sur la production annuelle du groupe au Québec, estimée à plus de 1,2 million de tonnes.

La production de l’usine de Beauharnois sera transférée au Saguenay–Lac-Saint-Jean, où Rio Tinto peut effectuer ce genre de travail. Des employés pourraient avoir l’occasion d’être relocalisés.