Le Groupe MTY a affiché vendredi un bénéfice stable pour son troisième trimestre, malgré une baisse des revenus attribuable à l’incidence de la pandémie de COVID-19.

La Presse Canadienne

La société de restauration derrière les enseignes Thai Express, Tiki-Ming, Tutti Frutti, Ben & Florentine et Valentine a vu son profit trimestriel s’établir à 22,9 millions, soit 93 cents par action, comparativement à celui de 22,9 millions, ou 91 cents par action, pour la même période l’an dernier.

Les revenus de l’entreprise montréalaise pour le trimestre clos le 31 août ont diminué de 16 % à 135,4 millions, comparativement au chiffre d’affaires de 161,3 millions du même trimestre un an plus tôt.

Les ventes du système ont reculé à 897,5 millions, alors qu’elles avaient été de 1,08 milliard au troisième trimestre de 2019.

MTY a calculé avoir perdu 52 900 jours ouvrables au cours du trimestre. Pas moins de 1470 de ses restaurants étaient fermés temporairement au début du trimestre, mais ce nombre avait reculé à 364 à la fin.

En date de vendredi, 339 établissements étaient toujours fermés, soit moins de 5 % du réseau de l’entreprise, et certaines restrictions additionnelles récemment imposées forçaient certains restaurants à fermer de nouveau.

« Au cours du prochain trimestre, nous continuerons à surveiller les effets de la pandémie, à adapter nos activités aux conditions volatiles du marché, à aider nos franchisés à tirer parti des programmes gouvernementaux qui leur sont proposés et à gérer de manière rigoureuse nos niveaux de dépenses et nos liquidités », a indiqué dans un communiqué le chef de la direction de MTY, Eric Lefebvre.

MTY franchise et exploite des établissements de restauration rapide et des restaurants décontractés sous plus de 80 enseignes différentes au Canada, aux États-Unis et ailleurs.