(Washington) Une enquête interne sur une accusation de comportement inapproprié de la part du patron de ViacomCBS, Bob Bakish, s’est conclue par un non-lieu, selon le géant américain des médias.

Agence France-Presse

« Le conseil d’administration prend au sérieux toute accusation de ce type. Une enquête indépendante sur la situation rapportée a été menée et n’a pas confirmé l’accusation », a déclaré un porte-parole du groupe en réponse à une sollicitation de l’AFP.

D’après un article de Variety publié jeudi, qui cite notamment le site américain The Information, une employée a accusé M. Bakish de lui avoir touché les fesses lors d’une soirée d’entreprise.

Avant la fusion entre les deux groupes, l’ancien patron de CBS, Leslie Moonves, avait été évincé en septembre 2018 sur la foi d’accusations d’abus sexuels par plusieurs femmes.