(Smith Falls) Canopy Growth estime qu’une diminution des ventes de cannabis récréatif pendant la pandémie de COVID-19 lui a donné du fil à retordre au cours d’un premier trimestre qui s’est avéré difficile.

Tara Deschamps
La Presse canadienne

L’entreprise établie à Smith Falls, en Ontario, a indiqué lundi que ses ventes aux consommateurs avaient fléchi de 12 % puisqu’elle avait été contrainte de fermer ses 22 magasins jusqu’à la mi-mai en raison de la crise sanitaire.

« Nous savons que nous avons encore du travail à faire et nous prévoyons que (l’année prochaine) sera une année de transition pour nous », a déclaré lundi le chef de la direction de Canopy Growth, David Klein, dans le cadre d’une conférence téléphonique avec les analystes.

La compagnie a déjà mis de l’avant une restructuration qui a déjà entraîné l’inscription de charges de dépréciation de plusieurs millions de dollars, des fermetures ainsi qu’une réduction de plus de 18 % de son effectif.

Au premier trimestre, le producteur et détaillant de cannabis a affiché une perte nette de 128,3 millions, ou 30 cents par action, par rapport à une perte nette de 194,1 millions, ou 54 cents par action, à la même période il y a un an.

Canopy Growth a passé une grande partie du trimestre à s’adapter à la pandémie. Si la crise sanitaire n’a pas eu d’impact majeur sur sa production, elle a néanmoins provoqué la fermeture temporaire de ses 22 points de vente.

En juillet, un porte-parole de la société avait déclaré à La Presse canadienne qu’il y avait eu un « petit nombre de mises à pied », sans toutefois fournir de chiffres sur le nombre d’emplois perdus. La haute direction de Canopy Growth a indiqué lundi que la restructuration se déroulait bien, car les dépenses opérationnelles avaient chuté de 23 % et que les revenus nets grimpaient.

Le chiffre d’affaires trimestriel s’est élevé à 110,4 millions, alors qu’il avait été de 90,5 millions à la même période il y a un an. L’augmentation est attribuable à la hausse des ventes de cannabis médical au Canada et en Allemagne, aux fortes ventes de vaporisateurs ainsi qu’à la contribution de certaines acquisitions.

L’entreprise s’est également concentrée sur l’amélioration de la qualité de ses fleurs séchées pour l’aider à se démarquer dans un marché où la concurrence est féroce.

« Nous optimisons nos processus de séchage pour augmenter la teneur en humidité de nos produits, a déclaré M. Klein. Nous travaillons pour nous assurer que nos produits correspondent aux préférences des consommateurs. »

Canopy Growth a les yeux tournés vers les États-Unis, où elle a déployé un site transactionnel pour les produits à base de cannabidiol en plus d’élargir sa distribution de produits de vaporisation dans ce marché.