Les deux principales entreprises du groupe de l’entrepreneur Tony Accurso, Simard-Beaudry Construction et Constructions Louisbourg, ont obtenu du tribunal un troisième report de la date limite pour déposer une proposition à leurs créanciers en vertu de la procédure sous la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies (LACC) amorcée en justice en janvier 2020.

Martin Vallières Martin Vallières
La Presse

La Cour supérieure leur a accordé jusqu’au 29 octobre prochain pour faire une proposition à un groupe de créanciers où dominent les autorités fiscales du fédéral, du Québec et de l’Alberta.

L’Agence du revenu du Canada (ARC) réclame pour 80,4 millions en divers arrérages fiscaux parmi les deux entreprises de Tony Accurso. Revenu Québec réclame 25,6 millions en créances fiscales totales parmi ces deux entreprises, alors que le gouvernement de l’Alberta leur réclame 10,1 millions.

Par ailleurs, les deux entreprises font aussi l’objet de plusieurs poursuites par les villes de Montréal et de Laval ainsi que par différents syndicats de copropriétaires pour des sommes totales de plus de 80 millions de dollars.