(Toronto) Cineplex a annoncé vendredi la mise à pied de plus de 130 travailleurs alors que l’entreprise continue de s’ajuster aux conséquences de la pandémie de COVID-19 et à l’échec de sa prise de contrôle par la britannique Cineworld, qui s’est transformée en litige.

La Presse canadienne

La chaîne de salles de cinéma de Toronto a précisé que les coupes auraient lieu au Canada et aux États-Unis, et qu’elles viseraient aussi certains cadres supérieurs qui doivent prendre leur retraite.

Cineplex a bon espoir de se remettre des fermetures liées à la COVID-19, mais à court et moyen terme, l’entreprise entend se concentrer sur un plus petit nombre de projets et de priorités.

Elle procède actuellement à la réouverture d’un grand nombre de ses salles, qui ont été fermées lors de l’arrivée de la pandémie, et met en place des mesures de distanciation pour ses sièges, un système de réservations et des nettoyages supplémentaires.

Cineplex poursuit également Cineworld Group, qui devait acheter Cineplex pour 2,8 milliards, mais a renoncé à l’accord en raison de prétendus effets négatifs importants et violations de contrat.

Cineplex a nié les allégations de Cineworld et lui reproche plutôt de s’être retiré de l’accord parce qu’elle éprouvait les « remords de l’acquéreur ».