Comment stimuler les ventes des 5000 détaillants et restaurants du centre-ville de Montréal privés de touristes et de travailleurs ? En offrant aux consommateurs la livraison gratuite le jour même de leurs achats effectués dans ce quartier.

Marie-Eve Fournier Marie-Eve Fournier
La Presse

C’est le pari que fait la Société de développement commercial (SDC) Destination centre-ville (DCV) jusqu’à dimanche prochain. « La livraison le même jour, même Amazon n’est pas capable de faire ça ! », lance son directeur général, Emile Roux.

Le service de cueillette et de livraison est effectué par la jeune entreprise Génie Montréal. La SDC a préféré ne pas préciser le coût anticipé de cette initiative. Plus il sera élevé, fait valoir M.  Roux, plus ses membres auront conclu un nombre important de ventes.

Pour bénéficier de la gratuité, il faut résider à l’intérieur d’une zone assez vaste comprenant 13 arrondissements. Les livraisons à l’extérieur du périmètre sont possibles au coût de 1 $ le kilomètre supplémentaire. Il n’y a pas d’achat minimum, il faut prévoir un délai de quatre heures et impérativement entrer le code promotionnel #Geniecentreville.

IMAGE FOURNIE PAR LA SOCIÉTÉ DE DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL DESTINATION CENTRE-VILLE

Aperçu des secteurs où l’entreprise Génie Montréal entend offrir la livraison le même jour et gratuite

Ensuite, soit du 22 juin au 30 septembre, la SDC paiera 50 % du tarif de base de 10 $. Ce qui semble peu compte tenu des coûts du stationnement au centre-ville et de la longueur, parfois, des files d’attente devant les commerces.

« On regroupe les demandes. C’est ce qui fait qu’on peut générer un profit », explique le cofondateur de Génie Montréal, Olivier Hudon.

Aide pour tous, même les restaurants

En temps normal, 500 000 travailleurs, étudiants et touristes fréquentent quotidiennement le centre-ville de Montréal, précise DCV. Avec la pandémie, c’est évidemment beaucoup moins. Les mesures sanitaires rendent aussi le magasinage un peu moins attrayant et agréable.

Avec sa plus récente initiative, Emile Roux dit vouloir aider tous les types de commerces, peu importe leur taille et ce qu’ils vendent.

Ça marche aussi bien pour un chandail qu’un plat de pâtes d’un restaurant italien.

Emile Roux, directeur général de la Société de développement commercial Destination centre-ville

De plus, les consommateurs ont accès à tous les détaillants, même ceux qui ne vendent pas en ligne, puisque l’assistant personnel de Génie Montréal peut conclure lui-même la transaction sur place. Les clients peuvent aussi demander à la PME de récupérer un bien déjà acquis une fois qu’il est prêt pour le ramassage.

Destination centre-ville voulait aider ses commerçants en proposant un service qui ne leur grugerait pas d’énergie ou de temps. « Les détaillants ont autre chose à faire en ce moment que de gérer de la logistique », affirme M.  Roux. Avec Génie Montréal, ils ne sont « même pas au courant » qu’ils viennent de faire une vente qui sera livrée chez un consommateur.

DCV rappelle que ses « événements habituels sont annulés cet été ». Ils ont été « remplacés » jusqu’ici par une brigade de propreté, des « stations de vélo sanitaires » (bientôt) et un mobilier urbain « convivial pour la gestion des files d’attente ».

> Pour découvrir les services de Génie Montréal