(Toronto) Roots a affiché vendredi une perte de 7,8 millions pour son plus récent trimestre, la pandémie de COVID-19 ayant perturbé sa chaîne d’approvisionnement en Asie et forcé la fermeture temporaire de ses magasins en Amérique du Nord.

La Presse canadienne

La perte du détaillant de vêtements s’est élevée à 18 cents par action pour le trimestre clos le 2 mai, comparativement à une perte de 9,8 millions, ou 23 cents par action, un an plus tôt.

Les ventes de ce qui était le premier trimestre de la société ont totalisé 29,9 millions, en baisse par rapport à celles de 54,4 millions de la même période l’an dernier.

Sur une base ajustée, Roots affirme avoir perdu 9,1 millions, ou 22 cents par action, au cours du trimestre, contre une perte de 7,2 millions, ou 17 cents par action, il y a un an.

Les analystes s’attendaient en moyenne à une perte de 23 cents par action, selon les prévisions recueillies par la société de données financières Refinitiv.

Roots a nommé Meghan Roach comme nouvelle directrice générale le mois dernier.

« Compte tenu de l’environnement commercial sans précédent créé par la COVID-19 et de la fermeture temporaire de notre groupe de magasins en Amérique du Nord, nous avons enregistré une baisse significative de nos ventes au premier trimestre », a expliqué vendredi Mme Roach dans un communiqué.

« Cependant, nous continuons de prendre les mesures nécessaires pour atténuer les effets de la pandémie sur l’entreprise, notamment en nous concentrant davantage sur la génération de revenus à partir d’autres secteurs de notre entreprise. »