(New York) Le géant des boissons et des en-cas PepsiCo a revu à la baisse ses objectifs annuels face aux « incertitudes » liées à la pandémie de COVID-19, et a publié mardi un bénéfice net en recul au premier trimestre.

Agence France-Presse

« Compte tenu des incertitudes liées à l’ampleur et à la durée de la pandémie de COVID-19 pour notre entreprise, les précédents objectifs financiers pour l’année 2020 ne sont plus applicables », a déclaré PepsiCo dans un communiqué.

Le groupe prévoit des répercussions négatives sur son chiffre d’affaires et le bénéfice par action, sans plus de précisions.

Néanmoins, « avec un bilan solide, des activités génératrices de trésorerie et des liquidités suffisantes, nous pensons que nous avons la souplesse suffisante pour répondre aux besoins de notre entreprise et rémunérer les actionnaires », a déclaré le PDG, Ramon Laguarta, cité dans le communiqué.

Au premier trimestre, le bénéfice net de PepsiCo a reculé de 5,3 %, à 1,3 milliard de dollars.

Le bénéfice par action ajusté, référence en Amérique du Nord, s’établit à 0,96 %.

Le chiffre d’affaires, en revanche, grimpe de 7,7 %, à 13,8 milliards de dollars.

PepsiCo a également annoncé être entré en négociations exclusives pour acquérir la société Vital Pharmaceuticals, fabricant de la boisson énergétique Bang.

Ces chiffres faisaient gagner 1,52 % à l’action vers 7 h 30 dans les échanges électroniques de préséance à Wall Street.