(Montréal) SNC-Lavalin retire ses perspectives financières pour 2020 compte tenu de l’« incertitude mondiale sans précédent ».

La Presse canadienne

L’entreprise évoque diverses mesures, notamment la réduction des heures et des mises à pied temporaires.

« Étant donné les conséquences de la situation sans précédent et en rapide évolution de la COVID-19 sur les opérations mondiales de la société, les perspectives financières pour 2020 que la société a fournies le 28 février ne sont plus valides dans ces circonstances », a indiqué l’entreprise, vendredi, par communiqué.

SNC-Lavalin a affirmé qu’elle continuera de prendre toutes les mesures appropriées pour protéger son personnel, « maintenir ses activités commerciales pour ses clients lorsque cela est permis et possible, et préserver ses liquidités ».

Ian L. Edwards, président et chef de la direction, a déclaré que l’entreprise prenait des mesures immédiates en matière de coûts et de flux de trésorerie pour maximiser leur incidence au cours du deuxième trimestre.

« Et nous sommes prêts à prendre d’autres mesures si la situation l’exige », a ajouté le chef de la direction dans le communiqué.

SNC-Lavalin fait état d’une réduction des coûts et de la gestion des flux de trésorerie dans l’ensemble de la société afin de gérer un éventail de revenus et d’activités des clients.

« Lorsque les employés sont dans l’impossibilité d’effectuer un travail productif pour les clients, que ce soit en raison de fermetures temporaires ou de la nature du service, des mesures correctives sont prises, notamment la réduction des heures et la mise à pied temporaire du personnel », affirme l’entreprise.

Tous les dirigeants de SNC-Lavalin réduiront leur salaire de 20 % et les membres du conseil d’administration réduiront de 20 % leur rémunération en espèces au deuxième trimestre.

Les dépenses discrétionnaires qui ne servent pas directement à soutenir la prestation de services aux clients sont considérablement réduites, et les dépenses en immobilisations sont gelées, souligne l’entreprise.

Dans ses prévisions pour 2020, SNC indiquait le 28 février s’attendre à ce que les recettes de ses services d’ingénierie — qui ont représenté environ les deux tiers de ses revenus du quatrième trimestre — affichent une progression inférieure à 5 %.

À la fin du quatrième trimestre de 2019, SNC-Lavalin disposait de 1,2 milliard de dollars en trésorerie et d’une facilité de crédit renouvelable de 2,6 milliards de dollars.

L’entreprise prévoit de faire le point sur la situation lorsqu’elle publiera ses résultats pour le premier trimestre de 2020.