En réaction aux demandes des gouvernements du Québec et de l’Ontario de suspendre les activités non essentielles, Bombardier arrêtera mardi soir la production dans ses installations aéronautiques et ferroviaires du pays.

Jean-François Codère Jean-François Codère
La Presse

Au Québec, cela signifie notamment la fin des opérations dans des usines de Mirabel, Saint-Laurent, Dorval, Pointe-Claire et La Pocatière.

« Les employés touchés par cet arrêt seront mis en congé temporaire sans solde, tout comme les employés du siège social dont les fonctions sont moins cruciales à court terme, écrit l’entreprise dans un communiqué. Au cours de cette période de congé, le chef de la direction ainsi que les membres de l’équipe de haute direction de Bombardier ne seront pas rémunérés. Ce sera le cas également du président du conseil et des membres du conseil d’administration de Bombardier, lesquels ont convenu de renoncer à leur rémunération d’administrateur pour le reste de l’année 2020. »

L’entreprise pourrait quand même conserver certaines opérations actives, notamment pour la maintenance des appareils de ses clients aéronautiques.

Bombardier a aussi annoncé la suspension de ses prévisions de résultats pour 2020.

« Depuis l’éclosion du coronavirus, nous nous concentrons sur la santé et la sécurité de nos employés, le service à nos clients au mieux de nos capacités en ces temps difficiles et les mesures nécessaires pour protéger l’entreprise à long terme », a déclaré Pierre Beaudoin, président du conseil d’administration.

Début mars, le groupe a annoncé le départ de son PDG Alain Bellemare, moins d’un mois après la cession de la branche ferroviaire de Bombardier au groupe français Alstom pour miser exclusivement sur l’aviation d’affaires.

Lourdement endetté, Bombardier a officialisé en février son retrait de l’aviation commerciale et de la construction ferroviaire après une perte de 1,6 milliard de dollars américains en 2019, contre un bénéfice de 318 millions l’année précédente.

Lundi soir, le Canada recensait plus de 2000 cas confirmés de coronavirus et 24 décès.

- Avec La Presse Canadienne