Un employé de l’usine Bombardier de Pointe-Claire, où travaillent près de 1000 personnes, a reçu un diagnostic de COVID-19, ce qui incite l’entreprise à fermer cette installation pour 48 heures, le temps de désinfecter les lieux par mesure de précaution.

Isabelle Ducas Isabelle Ducas
La Presse

« Nous sommes en train de vérifier quels employés ont été en contact avec cette personne, pour que ces employés puissent mettre en œuvre un protocole d’auto-isolement », explique le directeur des communications de Bombardier Aviation, Mark Masluch.

Cependant, l’employé malade ne s’est pas présenté au travail au cours des deux dernières semaines, en raison des symptômes qu’il éprouvait, souligne M.  Masluch. « Il est en auto-isolement depuis presque deux semaines », dit-il, sans donner plus d’informations sur son état de santé.

L’usine touchée est le Centre d’excellence de Bombardier, au 2345 boulevard des Sources, où se fait la finition des avions d’affaires. Elle rouvrira le 24 mars, après la décontamination des lieux.

Bombardier a déjà adopté plusieurs mesures pour contrer la propagation de la COVID-19, comme l’adoption du télétravail pour ceux qui le peuvent, la prise de la température des employés et le nettoyage plus rigoureux des installations, précise le directeur des communications.