Un peu moins de 2000 agents de bord de Transat ont reçu vendredi ou recevront sous peu un avis de mise à pied effectif à compter du 5 avril.

Jean-François Codère Jean-François Codère
La Presse

Aucun d’entre eux ne devrait être épargné. L’entreprise devait fournir un préavis de 15 jours à ces employés syndiqués avant leur mise à pied, d’où la date du 5 avril.

« Considérant que la compagnie n’opérera plus aucun vol, ça fait juste du sens », a réagi la présidente du syndicat, Julie Roberts.

Il est impossible de prévoir la durée de ces mises à pied. Celles effectuées après les événements du 11-Septembre avaient duré entre un mois et un an, selon l’ancienneté des syndiqués, se souvient Mme Roberts.