Ne soyez pas surpris si le facteur qui vous livre un colis ou une enveloppe n’exige plus de signature sur son appareil électronique. Il s’agit de l’une des mesures que le syndicat a demandées à Postes Canada pour protéger les employés et éviter la contagion.

Isabelle Dubé Isabelle Dubé
La Presse

Le produit « courrier recommandé avec signature » est cependant encore vendu dans les comptoirs postaux même si à la livraison aucune signature ne sera exigée.

« Quand nos facteurs et factrices ont une enveloppe avec une demande de signature et que le client est là, je lui remets et j’ai un code d’annotation spécifique dans mon dispositif électronique à entrer qui permet au client de repérer l’envoi qu’il a payé », explique au téléphone Alain Robitaille, président de la section locale de Montréal pour le Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes.

Si le client n’est pas présent, le facteur laisse le colis en lieu sûr pour éviter qu’une avalanche de colis convergent vers les comptoirs postaux et augmentent l’achalandage de ces lieux publics. Toutefois, les colis avec un âge légal, comme ceux de la SAQ et de la SQDC, qui requièrent absolument une carte d’identité, y seront acheminés. Tout comme les colis de FlexiLivraison, qui toutefois deviennent inutiles pour les télétravailleurs forcés. Dans les comptoirs de franchisées, la directive est toujours de faire signer les clients, mais on nous assure que le crayon est désinfecté toutes les 15 minutes.

« Pour l’instant, les demandes qu’on fait à l’employeur ont une bonne écoute, assure Alain Robitaille. Je ne dis pas que c’est parfait, mais on a de bons ponts avec des gens qui peuvent prendre des décisions rapidement. »

Il précise que l’employeur a déclaré la quarantaine obligatoire depuis le weekend dernier pour tous ceux qui reviennent de voyage, et ce, sans billet médical. Trois employés ont maintenant une tâche dédiée à la désinfection durant tout leur quart de travail de 8 h . Pour ce qui est des bureaux, les facteurs qui trient le courrier sont déjà à un mètre de distance. Aussi, des affiches aux portes des bureaux de poste ordonnent aux clients qui ont des symptômes de la COVID-19 de rebrousser chemin.

Postes Canada offre la possibilité aux employés à risque, ceux qui sont déjà malades, ceux avec un système immunitaire affaibli et ceux de 70 ans et plus, d’être retiré avec une rémunération.