(Francfort) L’équipementier sportif allemand Adidas a décidé de fermer temporairement ses magasins propres et ceux de la marque Reebok en Europe et en Amérique du Nord en raison de la pandémie du coronavirus.

Agence France-Presse

« Nous avons décidé de fermer temporairement les magasins Adidas et Reebok en Europe et en Amérique du Nord […] Les fermetures démarreront mardi pour les États-Unis et le Canada et mercredi pour l’Europe, jusqu’au dimanche 29 mars », a indiqué mardi Claudia Lange, porte-parole du groupe, dans un message transmis à l’AFP.

Les magasins propres situés en Asie-Pacifique, en Amérique latine, en Russie et sur les marchés émergents « sont actuellement ouverts et continueront de fonctionner normalement », a-t-elle ajouté.

Les ventes en ligne peuvent, elles, se poursuivre partout.

La situation s’améliore par ailleurs en Chine, où 70 % des magasins propres ou en franchise ont rouvert, a indiqué la semaine passée le patron du groupe, Kasper Rorsted. Adidas en avait fermé un grand nombre après la fin du Nouvel An lunaire en janvier, quand la Chine se trouvait encore à l’épicentre de l’épidémie.

Adidas affirmait encore mercredi dernier ne pas ressentir d’impact significatif de l’épidémie sur ses ventes en Europe.  

Le report de l’Euro de football annoncé mardi, s’il devait se combiner à celui des Jeux olympiques de Tokyo, conduirait à un impact négatif de 50 à 70 millions d’euros sur les ventes, sur un total de 24 milliards d’euros l’an dernier.