Les amateurs de poulet St-Hubert devront désormais déguster leur plat favori à la maison puisque l’entreprise qui compte 123 restaurants au Québec, en Ontario et au Nouveau-Brunswick a fermé lundi ses salles à manger, et ce, jusqu’à nouvel ordre. Les services de livraison sont toutefois toujours offerts.

Nathaëlle Morissette Nathaëlle Morissette
La Presse

Depuis quelques jours déjà, les clients désertaient peu à peu les tables des différents restaurants de la chaîne, confirme Josée Vaillancourt, directrice des communications et de la Fondation St-Hubert.

« On a eu une diminution drastique des visites en salle à manger », mentionne-t-elle sans donner de chiffres.

« À la suite du point de presse du premier ministre (dimanche), on a eu une discussion. C’est sûr que c’est une décision difficile à prendre », dit-elle ajoutant du même souffle que la sécurité des clients et des employés était la priorité de l’entreprise.

Rappelons que le premier ministre du Québec, François Legault a ordonné dimanche la fermeture des bars et a demandé aux restaurants de diminuer de moitié leur capacité d’accueil.

Pour le moment, Mme Vaillancourt n’a pas noté de hausse du nombre de livraisons. Par contre, les ventes des produits signés St-Hubert vendus dans les supermarchés comme les croquettes et autres bâtonnets de fromage connaissent une augmentation.